Accueil Monde Union européenne

Londres affine son Brexit, à rebours des Vingt-Sept

Le Royaume-Uni a une autre idée du tempo du Brexit. Qui ne rentre pas dans le cadre fixé par les Vingt-Sept, qui ne veulent pas entendre parler de la relation future entre l’UE et le Royaume-Uni avant la seconde mi-temps de la négociation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Il n’y a pas de vacances pour le Brexit, malgré le passage des institutions européennes à l’heure d’été. Alors qu’un nouveau round de négociations se tiendra dès le 28 août, les Britanniques vont récupérer leur retard sur leurs homologues européens en publiant, la semaine prochaine, leur position sur deux dossiers-clé : la question de la frontière avec l’Irlande du Nord (l’avenir des accords de paix et la question de la frontière physique avec la République d’Irlande) et une possible union douanière transitoire avec l’UE après le Brexit, selon le média américain Politico.

C’est que, vu de ce côté-ci de la Manche, le temps qui passe fait craindre qu’il n’y en ait pas assez pour combler l’écart plutôt vaste entre les positions connues de Londres et ce que l’UE est prête à lui offrir…, nous explique, en substance, un diplomate.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs