Accueil Société

Œufs contaminés: la fiabilité de l’Afsca sérieusement mise en doute

Un échantillon réanalysé donne une valeur plus de dix fois plus élevée qu’annoncé. Un nouveau blocus est installé sur des exploitations. L’Afsca est bombardée de critiques.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Critiquée pour son manque de communication dans l’affaire des œufs contaminés jusqu’à présent, l’Afsca a semble-t-il opté pour une nouvelle posture. Lundi, en fin d’après-midi, elle livrait pour la première fois les résultats des analyses menées dans les 86 exploitations bloquées. Le message principal était qu’il n’y avait « pas de danger pour la santé publique ». « La teneur maximale mise en évidence jusqu’à aujourd’hui est de 0,096 mg/kg », annonçait l’agence fédérale. Soit une valeur « de très loin inférieure à la valeur limite de 0,72 mg/kg », précisait-elle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 10 août 2017, 12:17

    si je comprend bien ces gens n ont pas fait leur travail correctement (donc payés pour mal travailler) on nous a fait manger de la m...... et on va encore devoir payer pour les indemnités du grand n importe quoi une fois de plus

  • Posté par Thiry Michel, mercredi 9 août 2017, 16:34

    Je n'ai lu nulle part d'où venait ce fipronil. Je suppose qu'il est utilisé depuis longtemps dans les exploitations. Ces niveaux excessif sont ils consécutifs à des traitements des poules trop dosés ou comme pour la dioxine d'une contamination de l'aliment. Il me semble que connaitre la source de la contamination nous permettrai d'y voir un peu plus clair.

  • Posté par Mathieu Bernard, mercredi 9 août 2017, 11:05

    Ce sont les producteurs qu'il faut sévèrement sanctionner , ils sont complices ou irresponsables...!

  • Posté par Arnould Philippe, mercredi 9 août 2017, 13:23

    Oui, prenons en 100 au hasard et fusillons-les ! La bonne méthode stalinienne, il n'y a que ça de vrai.

  • Posté par Etienne Van den Eeckhoudt, mercredi 9 août 2017, 12:02

    Je crois que les producteurs sont les victimes. Ils ont fait appel à une firme extérieure pour assainir leur poulailler. Cette firme utilisait un produit interdit. Cette firme ne le savait peut-être pas. Le produit interdit était acheté auprès d'un fournisseur qui à mon avis devrait être entendu par la justice et sévèrement condamné.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs