Accueil Belgique Politique

Le F-35 a du plomb dans l’aile

Le Pentagone ne tarit pas d’éloges sur le chasseur Lockheed Martin F-35 Lightning II. Chez certains Etats acheteurs, les critiques vont bon train. Mais pas en Belgique.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

En Israël, en Italie, au Royaume-Uni, en Australie, quatre des onze Etats acheteurs, la grogne monte, alimentée par les pilotes plus que sceptiques et les auditeurs financiers catastrophés par l’ampleur du désastre à venir… pour les fonds publics. La Belgique, elle, envisage toujours d’en acquérir. Le point sur cet appareil.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, lundi 12 février 2018, 20:09

    Pourquoi ne pas demander à Mathot de s'occuper du marché? Au moins, il s'y connait.

  • Posté par Jean Wallon, samedi 7 octobre 2017, 13:22

    Le commandant de la force aérienne néerlandaise, le général Alexander Schnitger, est venu à la VRT plaider pour que la Belgique achète les F35, le choix des Pays-Bas, car dit-il « «cela facilite l'intégration ». Et il a ajouté : « Pourquoi ne pas faire tout simplement de deux relativement petites forces aériennes une seule grande ». (http://deredactie.be/cm/vrtnieuws.francais/Politique/1.2667546) Derrière cette plaidoirie de ce général se cachent les intérêts du gouvernements hollandais ainsi que ceux des orangistes flamands. 1) La Hollande espère peut-être mutualiser sur le dos de la Belgique une partie de ses F35 dont les prix et coûts d’entretien ont carrément explosé par rapport aux prévisions initiales. 2) En s’ingérant dans le choix belge, la Hollande espère aussi obtenir une partie des contrats d’entretien et de sous-traitance des F35 belges. Ceci au dépend des entreprises wallonnes, ce qui ne déplairait pas à certains partis flamands. 3) Intégrer l'armée de l'air belge dans l'armée néerlandaise, sous commandement néerlandais, répond à la volonté des orangistes du Cd&v, Nva,Vld , Spa, d’avancer dans le rattachement de la Belgique à la Hollande. 4) On peut supposer que, en cas de succès, le lobbying de la Hollande sera bien récompensé par Lockheed Martin. 5) les Néerlandais sont pro atlantistes et vont inciter les pilotes belges à aller s'entrainer aux USA, au lieu de s’entraîner en Europe. Le F35 est horriblement cher (un gouffre selon le gouvernement américain) et est un avion médiocre, qui trop multifonctionnel, est moins rapide, moins haut, moins manœuvrant que le F16 (un comble selon le père du F16). A l’inverse, le choix de l’européen Rafale, nettement supérieur au F35, avantage les entreprises wallonnes, et montre l’exemple, de la part de la capitale de l’Europe, d’acheter européen. Mais le Rafale est français et ça ne plait pas aux Flamands et visiblement les Wallons s’écrasent. Quant à nos médias, dont la RTBF qui est pourtant bien informée par la VRT, on se tait sur les plans des orangistes. Est-ce normal que les Hollandais et les orangistes veulent forcer le l'achat du F35 et surtout, se permettent, sans notre avis, d'intégrer la force aérienne dans l'armée néerlandaise ?

  • Posté par Jean Wallon, vendredi 6 octobre 2017, 23:28

    Le F35 est horriblement cher (un gouffre selon le gouvernement américain) et est un avion médiocre, qui trop multifonctionnel, est moins rapide, moins haut, moins manœuvrant que le F16 (un comble selon le père du F16). Mais les Hollandais qui, très atlantiste, ont choisit le F35, veulent, avec la complicité des orangistes Flamands, nous imposer le F35, afin de faciliter l’intégration de la force aérienne dans l’armée néerlandaise, une volonté des Flamands (CD&V, NVA, Open VLD, SPA). (http://deredactie.be/.../vrtnieuws.../Politique/1.2667546) A l’inverse, le choix de l’européen Rafale, nettement supérieur au F35, avantage les entreprises wallonnes, et montre l’exemple, de la part de la capitale de l’Europe, d’acheter européen. Mais le Rafale est français et ça ne plait pas aux Flamands et visiblement les Wallons s’écrasent. Quant à nos médias, dont la RTBF qui est pourtant bien informée par la VRT, on se tait sur les plans des orangistes. Est-ce normal que les Hollandais et les orangistes veulent forcer le F35 pour intégrer la force aérienne dans l'armée néerlandaise ?

  • Posté par Mey Morton, mercredi 9 août 2017, 23:28

    Pourquoi ne parle t'on pas de l'eurofighter typhon dans cet article, un avion pan européen par excellence ?

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 9 août 2017, 14:17

    1,5 billion = 1,5 Milliards. La confusion vient sans doute du fait qu'en anglais U.S. la virgule sépare les milliers et le point marque la décimale. L'auteur à probablement lu 1,500 billion ou 1.5 trillion qui chez nous feraient donc 1.500 milliards.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs