Accueil Économie Consommation

L’administrateur délégué de l’Afsca sur le contrôle des œufs contaminés: «Nous n’avons rien caché»

Herman Diricks a répondu à plusieurs députés s’étonnant de l’absence du contrôle de l’insecticide fipronil.

Temps de lecture: 2 min

C e n’est pas parce qu’un produit est interdit que nous ne contrôlons pas sa présence », a affirmé mercredi devant les commissions réunies de l’Économie et de la Santé publique de la Chambre Herman Diricks, administrateur délégué de l’Afsca. Il répondait ainsi à plusieurs députés s’étonnant de l’absence du contrôle de l’insecticide fipronil, dont la présence a été détectée dans des œufs, par l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire.

Le programme de contrôle de celle-ci est basé sur l’analyse de risque, a-t-il précisé. Ce programme de contrôle est de plus revu chaque année, fait l’objet de discussions avec le SPF Santé publique et avec le secteur et est publié sur le site internet de l’Agence. Ce système de contrôle s’adapte notamment aux informations reçues de l’étranger. «  Oui, nous effectuons des contrôles sur des substances interdites. (.) La réglementation européenne détermine que ce programme doit être basé sur les risques car nous n’avons pas de moyens inépuisables permettant de détecter toutes les substances ».

Herman Diricks a aussi expliqué que les laboratoires avec lesquels travaille l’Afsca sont agréés et font l’objet chaque année d’un marché public européen. «  Ce qui signifie que des laboratoires européens peuvent participer » au système de contrôle belge. Revenant sur les critiques relatives au manque de communication et au délai de réaction, M. Diricks a répliqué, catégorique : «  Nous n’avons rien caché ». Les instances européennes n’ont été informées que le 20 juillet, une fois que l’Afsca disposait de suffisamment d’informations.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Deux enseignes concernées par des rappels de produits

La société Carrefour Market (groupe Mestdagh) rappelle un produit en raison de la présence possible de Listeria monocytogenes. L’Afsca émet, elle, un rappel de produit de chez Aldi en raison d’une présence de Salmonella.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko