Accueil Opinions

Une «nazification» infâme et criminelle

Les Palestiniens sont responsables de la Shoah, selon Netanyahu.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

On aura donc assisté à ce paradoxe : un dirigeant juif affirmant qu’Hitler n’était pas le véritable concepteur de la Shoah – la politique d’extermination des juifs – et un dirigeant allemand le reprenant de volée pour lui rappeler que la responsabilité directe du Führer du Troisième Reich dans la réalisation de ce crime racial de masse ne fait aucun doute.

Le dirigeant juif en question, c’est Benyamin Netanyahu : Hitler, a-t-il affirmé, a l’occasion d’un congrès à Jérusalem, n’envisageait nullement l’éradication des populations juives, il ne prévoyait que leur expulsion (ou leur regroupement à Madagascar) et c’est le grand Mufti de Jérusalem, al-Husseini, un Palestinien donc, qui le convainquit, en novembre 1941, de recourir à la « solution finale » pour empêcher les juifs de s’établir en Palestine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs