Accueil Économie Consommation

Oeufs contaminés: la justice lancée sur les traces du fipronil

Les démarcheurs des poulaillers interpellés aux Pays-Bas. En Belgique, onze perquisitions menées. La coopération judiciaire s’installe entre les deux pays.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Un coup d’accélérateur a été donné jeudi aux enquêtes judiciaires menées sur le scandale des œufs contaminés par du fipronil, tant en Belgique qu’aux Pays-Bas. En Belgique, pas moins de 11 perquisitions ont été menées par 70 membres de la police fédérale qu’accompagnaient des agents de l’Afsca dans des domiciles privés et des entreprises. Elles ciblaient 26 personnes, dont un vétérinaire, basées en Campine et en Flandre orientale et identifiées par l’enquête menée à Anvers comme en relation avec la firme Poultry-Vision, de Ravels, qui aurait été à l’origine de l’introduction de fipronil dans un désinfectant anti-poux rouges. Une perquisition avait déjà été menée dans cette société par le juge d’instruction anversois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Tzatziki, le yaourt au concombre rafraîchissant

Parmi les spécialités grecques dont on se délecte en été, le tzatziki occupe une place de choix. Ce yaourt agrémenté de concombre et de menthe est apprécié pour sa fraîcheur. Il se déguste généralement à l’apéritif ou en entrée.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs