Accueil

«La toxicologie classique ne rend pas compte des effets sur l’embryon»

Spécialiste des risques chimiques liés aux aliments à l’Université de Liège, Marie-Louise Scippo est l’un des scientifiques qui avaient mis en garde dès juin 2016 contre le fipronil.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Le professeur Marie-Louise Scippo est spécialiste de l’Analyse des denrées alimentaires et de sécurité sanitaire des aliments. Elle enseigne les risques chimiques liés aux aliments à la faculté de médecine vétérinaire à l’Université de Liège.

Vous êtes co-signataire de l’avis du Conseil supérieur de la santé qui se penche sur l’effet sur la santé du fipronil et d’autres insecticides publié en juin 2016. Vous êtes par ailleurs membre du comité scientifique de l’Afsca. Comment jugez-vous le fait que le fipronil n’ait pas été inclus dans les toxiques à traquer dans les œufs, alors que l’expertise du CSS émet une série d’inquiétudes à son encontre ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs