Accueil Société

Œufs: comment l’Afsca a fermé les yeux en 2016 face à un rapport alarmant sur le fipronil

Une analyse des scientifiques du Conseil supérieur de la santé mettait en garde un an avant la crise alimentaire. Pourquoi l’Afsca n’a-t-elle pas déclenché la surveillance ? « Il est impossible de tout contrôler en permanence », argumentent certains experts.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Hors des radars de l’Afsca, le fipronil ? C’est ce qu’a affirmé mercredi à la Chambre Herman Diricks, administrateur délégué de l’Afsca, pour expliquer pourquoi les analyses des œufs produits en Belgique ne comportaient pas celui de ce produit insecticide utilisé pour tuer les poux rouges. Selon lui, le produit étant interdit dans la chaîne alimentaire, il ne devait pas être probable dans ce contexte et sa présence n’était donc pas contrôlée.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs