Trump monte au créneau pour défendre l’île de Guam face à la Corée du Nord

Trump monte au créneau pour défendre l’île de Guam face à la Corée du Nord

«N ous sommes à 1.000% avec vous, vous êtes en sécurité». Le président américain Donald Trump cherche à rassurer les habitants de Guam, territoire américain du Pacifique, menacé par les missiles nord-coréens.

Eddie Calvo, le gouverneur de ce territoire américain, a publié samedi sur son compte Facebook la vidéo d’un échange téléphonique qu’il a eu avec le président américain. «Les forces américaines sont prêtes à garantir la sûreté et la sécurité de la population de Guam», déclare également M. Trump.

Le gouverneur, membre du parti républicain américain et visiblement fier de cet échange, répond pour sa part: «Je ne me suis jamais senti autant en sécurité que depuis que vous êtes au pouvoir».

Cette île américaine, sur laquelle vivent 160.000 personnes, est en première ligne de la confrontation verbale entre Donald Trump et le régime nord-coréen du président Kim Jong-un.

Pyongyang a menacé de lancer ses missiles vers Guam, situé à 3.300 kilomètres de distance et avant-poste stratégique des forces américaines dans le Pacifique. Environ 6.000 soldats américains y sont stationnés dans deux bases militaires.

La Corée du Nord a notamment évoqué un projet détaillé pour tirer quatre missiles au-dessus du Japon vers Guam.

« Vous allez être célèbres »

Puis, de façon assez surprenante, le président américain a essayé de voir le bon côté de cette crise pour Guam, dont l’économie dépend beaucoup du tourisme. «Vous allez devenir très célèbres. Partout dans le monde on parle de Guam et on parle de vous. Et le tourisme, je peux vous le dire, le tourisme va décupler sans que vous ayez à faire de dépense, donc je vous félicite», a-t-il lancé.

La Sécurité intérieure de Guam venait pourtant de poster sur son site internet des consignes sur la manière de réagir en cas d’attaque nucléaire. «Attendez-vous à ne pas pouvoir sortir pendant au moins 24 heures sauf consigne inverse des autorités», est-il notamment spécifié.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous