Accueil

Oh Wonder Ultralife

Island-Universal.

Le 18 août au Pukkelpop.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Les Londoniens Josephine Vander Gucht et Anthony West publient leur deuxième album deux ans après celui qui les a révélés ensemble. Avant cela, Josephine chantait sous le nom de Layla alors qu’Anthony a sévi dans les groupes Tonight is Goodbye, Futures et We The Wild. Mais l’union fait la force, c’est bien connu et ensemble, leur pop fraîche et légère n’en est que plus intéressante.

Comme à son habitude depuis 2014, le duo publie un paquet de singles. « Lifetimes », un des meilleurs morceaux du disque, a débarqué juste après la plage titulaire. Il y a aussi « High On Humans » avec son petit air à la Stromae.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs