Accueil Société Santé

Philae doit encore livrer des trésors d’informations

Le robot atterrisseur a donné signe de vie dans la nuit de samedi à dimanche. Il a livré quarante secondes de données aux scientifiques. D’autres données historiques sont espérées.

Journaliste au service Forum Temps de lecture: 2 min

Il était 22 h 28 en Belgique, samedi, lorsque, par-delà les six milliards de kilomètres qui le séparent de la Terre, Philae a soudainement redonné signe de vie. Le robot atterrisseur sommeillait sur la comète Tchouri après sept mois d’hibernation.

« Nous avons pu récupérer des signaux de sa part pendant deux minutes ainsi que 40 secondes de données », a affirmé Jean-Yves Le Gall, président du CNES, l’agence spatiale française. « Philae est vivant ! » D’un tweet, le robot a renoué avec la Terre en lançant à la cantonade un « Hello la Terre ! Vous m’entendez ? » via l’agence spatiale européenne (ESA).

Ces données ont depuis été analysées par le Lander Control Center du Centre spatial allemand (DLR). « Philae va très bien. Sa température de fonctionnement est de – 35ºC et il a 24 watts à sa disposition. » Pendant 85 secondes, Philae a parlé avec l’équipe qui lui est affectée au sol, via la sonde européenne Rosetta qui l’a amené jusqu’à Tchouri.

Les premières analyses ont également démontré que Philae a dû se réveiller plus tôt : « Nous avons aussi reçu des données “historiques”. Toutefois, le robot n’a pas été en mesure de nous contacter précédemment », a commenté l’ESA.

Les scientifiques attendent désormais un nouveau contact avec le robot. Plus de 8.000 « données en paquets » logées dans sa mémoire pourraient leur donner des informations susceptibles de comprendre ce qui est arrivé à Philae depuis le 15 novembre 2014, moment où il s’est éteint après avoir fonctionné une soixantaine d’heures.

Inespéré. Car depuis sept mois, le robot conservait le silence. Largué sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko (« Tchouri ») le 12 novembre dernier, le robot avait rebondi durement plusieurs fois sur le corps céleste avant de se retrouver sur une pente raide. L’endroit étant peu ensoleillé, ce positionnement précaire avait posé rapidement un problème de recharge à ses batteries. Après un périple de dix ans dans l’espace, les espoirs des chercheurs semblaient sinon ruinés, du moins fortement hypothéqués.

Le bref réveil de Philae samedi ranime les espoirs des scientifiques d’en apprendre davantage sur l’origine de la vie. Les astronomes suspectent les comètes d’avoir apporté sur notre planète à la fois l’eau et les composés chimiques précurseurs du vivant.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Sciences et santé

Le fédéral veut interdire de fumer dans certains lieux de plein air

La lutte contre le tabac doit prendre un nouvel élan. Dans le classement européen comparant les législations restrictives, la Belgique stagne à la dixième place, loin derrière l’Irlande ou encore la Hongrie. Le fédéral annonce de nouvelles restrictions pour 2025, notamment l’interdiction de fumer dans les parcs d’attraction.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs