Attaque au Burkina: les assaillants étaient «très jeunes»

Les assaillants qui ont perpétré une attaque «terroriste» dimanche soir au Burkina Faso ayant fait au moins 18 morts étaient «très jeunes » a affirmé lundi la procureur du Burkina Faso, Maïza Sérémé.

L’attaque, menée par des jihadistes présumés, a visé le café-restaurant Aziz Istanbul, dans le centre-ville, particulièrement fréquenté par des expatriés au moment de la retransmission de grands matchs de football.

«Ils (les deux assaillants) se sont remorqués sur une moto pour arriver sur le lieu du crime. Chacun des terroristes était armé d’un AK47 (fusils d’assaut Kalachnikov, NDLR). Nous avons retrouvé sur les lieux (...) beaucoup de chargeurs, certains ont été vidés et d’autres étaient pleins», a-t-elle ajouté.

La procureur a relevé des «similitudes dans le mode opératoire» avec l’attaque jihadiste sanglante du 15 janvier 2016, lorsqu’un commando avait attaqué avec des armes automatiques le café Cappuccino — situé à 200 mètres du restaurant Aziz Istanbul — et plusieurs autres établissements. Cette attaque, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), avait fait 30 morts et 71 blessés, en majorité des étrangers.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous