Accueil Monde États-Unis

Kim Jong-Un met sur pause le projet de tirs vers l’île américaine de Guam

Le dirigeant nord-coréen précise néanmoins qu’il agira en cas d’« actions irresponsables » des États-Unis.

Temps de lecture: 2 min

Kim Jong-Un a déclaré mardi qu’il mettrait sur pause le projet nord-coréen de tirs de missiles près de l’île américaine de Guam, dans le Pacifique, mais a averti que cet exercice hautement provocateur irait de l’avant en cas de nouvelles « actions irresponsables » de Washington.

Aux yeux de certains analystes, ces commentaires du dirigeant nord-coréen constituent une possible porte de sortie pour désamorcer la crise alimentée par la guerre des mots entre le président américain Donald Trump et la Corée du Nord.

Kim Jong-Un laisse une « chance » à Trump

Le jeune dirigeant a été informé de ce « plan visant à cerner Guam par le feu » lors de son inspection lundi du commandement de la Force stratégique chargée des unités balistiques, a rapporté mardi l’agence officielle nord-coréenne KCNA.

Avant de donner un ordre, Kim Jong-Un a déclaré qu’il allait « observer encore un peu le comportement idiot et stupide des Yankees ». S’ils « persistent dans leurs actions irresponsables et dangereuses dans la péninsule coréenne », la Corée du Nord prendra des mesures « telles que déjà annoncées », a-t-il ajouté.

La décision revient aux États-Unis

« Afin de désamorcer les tensions et d’empêcher un dangereux conflit militaire dans la péninsule coréenne, il est nécessaire que les États-Unis décident les premiers une option appropriée ».

Il semblerait que Kim Jong-Un fasse ainsi référence aux exercices militaires conjoints annuels à grande échelle entre Séoul et Washington, qui doivent commencer prochainement. Ces manœuvres ne manquent jamais de susciter l’ire de Pyongyang, qui les considère comme la répétition de l’invasion de son territoire.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par stals jean, mardi 15 août 2017, 10:35

    Ceux qui ont pu penser ou fait penser une seconde que cette bande d'hydrocéphales de carnaval que et que ce King Kong-Un qui terrorise le peuple de Corée du Nord pouvait être une menace pour qui que ce soit en dehors de ses frontières, ne sont rien moins que des malhonnêtes côtés médias, ou des imbéciles côtés citoyens. Voila la dix millième fois que les médias et les quotidiens de presses publient les photos de ce singe entourés des quelques tarés toujours les mêmes. Personnes n'a jamais su d'où provenaient les photos. Oui les médias du monde entier prennent les gens pour des cons finis. Si ça tombe, Trump et Kim Jong-Un sont copain comme cochon et ce grand Barnum profite à fond la caisse et à l'un et à l'autre. L'industrie de l'Armement américaine repart en flèche, et la Corée du Nord encaisse les milliards avec des contrats en tous genre négociés aussi bien avec la Corée du sud qu'avec la Chine qu'avec la Russie et qu'avec une multitude d'autres pays, USA y compris...A qui profite le crime? Question d'une stupidité rare. Trump cet espèce de mafiosi déjà multimilliardaire, se sert du bureau ovale de la maison Blanche comme centre stratégique pour mener ses "Affaires" privées à des sommets de rentabilités véritablement pharaoniques... Les martiens rigolent comme des bossus, pendant que les habitants de l'ile de Guam terrorisés par les putains de médias se réfugient dans les églises pour prier...Amen...

  • Posté par Vandercammen Adrienne, mardi 15 août 2017, 19:57

    Quelle agressivité dans votre commentaire. L'insulte n'a jamais fait progresser le débat. Vous vous abaissez bien bas. Alors qu'une déclaration moins passionné aurait été tout aussi efficace.

Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une