Londres: Theresa May veut éviter quatre ans de silence pour Big Ben

© Reuters
© Reuters

La Première ministre britannique Theresa May et plusieurs parlementaires se sont insurgés mercredi contre le silence imposé aux cloches de Big Ben pendant quatre ans pour travaux de rénovation, réclamant des solutions alternatives.

«  Il n’est pas raisonnable que Big Ben soit réduite au silence pendant quatre ans », s’est indignée la cheffe du gouvernement, qui a exigé «  d’urgence » une modification du calendrier des travaux, lors d’une visite à Portsmouth.

Les travaux avaient pourtant été approuvés à la Chambre des Communes

Le ministre chargé du Brexit, David Davis, a lui estimé que cette mesure était «  dingue », rejetant les arguments selon lesquels ce délai doit permettre d’assurer la sécurité et la santé des travailleurs en charge des travaux.

Le député conservateur James Gray a jugé «  complètement fou » que les cloches cessent de fonctionner pendant aussi longtemps.

Les travaux avaient pourtant été approuvés par plusieurs votes à la Chambre des Communes, mais la durée de la période de silence forcée n’avait pas été précisée aux parlementaires.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous