Accueil Monde États-Unis

Après Charlottesville, l’avenir politique compromis de Donald Trump

Le président américain a déclenché une nouvelle vague d’indignation en affirmant que la responsabilité des violences qui ont secoué Charlottesville devait être recherchée « des deux côtés ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis New York

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Graas Thierry, jeudi 17 août 2017, 9:56

    Et ce sont les russes, Poutines en tête, qui doivent se mordre les doigts d'avoir contribué, par leurs manipulations insidieuses, à l'accession d'un tel malade au pouvoir suprême ... à moins que ce ne soit le but final poursuivi par le nouveau Tsar du Kremlin, en l'occurrence, avoir contribué sciemment à la nomination de Trump pour affaiblir davantage encore la cohésion du peuple américain, en accentuant de manière dramatique les clivages déjà existant ??? Le résultat est là, à présent : les deux super-puissances sont dirigées, l'une par un Machiavel nostalgique de Staline, l'autre par un malade mental. Pauvre Amérique, pauvre de nous ...

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs