Accueil Opinions Éditos

Trump, le grand bond en arrière

En faisant mine de confondre, ce week-end, des militants antiracistes et des groupuscules suprémacistes blancs, le président américain a fait faire à l’Amérique un bond en arrière d’un demi-siècle.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 3 min

En novembre 2008, les partisans de Barack Obama fêtaient sa victoire en scandant « Race does not matter ». Les poètes en des jours impies viennent préparer des jours meilleurs… Mais la politique n’est affaire ni de rêveurs, ni de rimailleurs. Pour que la « race ne compte plus », il aurait fallu, au-delà du beau symbole que constituait l’accession d’un métis à la Maison-Blanche, par-delà même la répudiation publique du discours raciste blanc et l’effondrement des barrières légales aux Noirs, que les inégalités raciales se dissolvent enfin en Amérique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs