Accueil Belgique Politique

Joëlle Milquet et Philippe Maystadt signent une carte blanche sur la crise politique : ce qu’il faut en retenir

Les deux ex-présidents du CDH et du PSC mettent en garde contre l’instabilité, la désunion francophone et le populisme. Analyse de cette carte blanche.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Si Joëlle Milquet et Philippe Maystadt, grands formats centristes-humanistes, ex-futurs-sociaux-chrétiens, prennent la plume (voir ci-dessous), c’est parce que – c’est leur thèse au fond – notre histoire politique part à vau-l’eau, et qui sait pour quelles aventures ? Tout y passe dans ce texte aux accents graves. Trois choses principalement : 1. le risque d’instabilité dans l’immédiat ; 2. à moyen terme, la désunion francophone face à la N-VA ; 3. le péril populiste.

Hypothèse rouge-romaine

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Heunders Bernard, vendredi 18 août 2017, 18:01

    J'ai du respect pour ces deux personnes, elles ont participé à notre vie politique, loyalement je crois... Mais cette carte blanche est à vomir ! Leur président de parti met le boxon et on s'aperçoit (aujourd'hui !) que c'est problématique ? Allons donc ! Vous avez tous et toutes raté l'intéressement du "peuple" à la vie politique ! Heureux pour vous que ce "peuple" a la mémoire courte... Hélas !

  • Posté par Pahaut Laurette, vendredi 18 août 2017, 15:41

    Le MR mieux placé pour défendre les intérêts de la Wallonie ???? On voit ce que le MR fait au fédéral, là où il a fait complètement allégeance à la NVA... Alors le MR défendant les intérêts wallons, pincez-moi, je rêve !!!!!

  • Posté par Huart Michel, mercredi 23 août 2017, 15:10

    ceci est exact, ce parti est la négation évidente et démontrée en permanence par ses représentants au fédéral d'une évolution de la société, tout pour supprimer les avancées sociales de la société. Bientôt ils se mettront à la Trump manie ce sera une politique de démolition renvoyant toute notre société au statut du 19°siècle pour la plus grande satisfaction du capital et de ses représentants. Malgré cela ils se trouvera encore des prolétaires pour voter pour eux ...

  • Posté par Lacroix André, vendredi 18 août 2017, 14:22

    Enfin , un peu de dignité et de hauteur de vue dans cette lamentable affaire . Un regret cependant , que cette réaction , pleine de bon sens , soit aussi tardive et ne condamne pas sans ambigüité le comportement purement politicard et électoraliste de Monsieur Lutgen ( il n'est pas le seul d'ailleurs ) . A quand une carte blanche signée par les hommes et femmes politiques de tous partis , soucieux avant tout du mieux-être des citoyens plutôt que de leur propre carrière ? Il n'est pas interdit de rêver ....

  • Posté par Stenuit Fernand, vendredi 18 août 2017, 13:38

    A lire cet article, on dirait que ,pour ce duo de passéistes, les wallons votant MR ne sont pas de vrais wallons ni de vrais francophones . Je pense que , en cas de velléités séparatistes de la NVA , le MR est mieux placé que le PS pour défendre les interets de la Wallonnie . Ils sont aussi beaucoup plus crédibles que les politiciens profiteurs du PS .

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs