Accueil Monde Europe

«J’ai vu des corps projetés en l’air»: des témoins racontent les attentats de Barcelone et de Cambrils

Alors que Barcelone se remet doucement de cette nuit agitée, les témoins racontent le drame et l’horreur.

Temps de lecture: 4 min

Deux attentats à la voiture bélier ont été commis à quelques heures d’intervalle en Catalogne, dans le nord-est de l’Espagne, faisant 13 morts et une centaine de blessés dans le cœur touristique de Barcelone, alors que cinq «terroristes présumés» ont été abattus dans la station balnéaire à Cambrils.

Des cris, la panique

Il était environ 17 heures lorsqu’une camionnette a foncé dans la foule sur la Rambla, l’artère la plus fréquentée par les touristes dans la métropole catalane. Selon El Pais, le véhicule roule pendant 500 mètres sur cette zone entièrement piétonne. Il zigzague « pour causer le plus de dégâts », précise le journal catalan La Vanguardia. L’attaque a été rapidement revendiquée par le groupe djihadiste Daesh.

« Tout à coup, on a entendu un grand bruit (…) Une camionnette blanche est passée devant moi à grande vitesse » , raconte Joan Pere Margalef, un touriste espagnol présent sur les lieux avec des amis. « J’ai entendu un bruit de collision et toute la rue s’est mise à courir en criant » , témoigne Amer Anwar, recteur de l’université de Glasgow, sur la chaîne SkyNews.

Des témoins sous le choc

« Je descendais les escaliers, soudain je me suis retrouvé face à la fourgonnette blanche. Heureusement, j’ai réussi à m’engouffrer dans la première rue que j’ai trouvée », explique un jeune homme qui se trouvait sur l’avenue au moment des faits. « Des gens sont tombés (…) sur les tables, les verres et les plateaux » des bars et restaurants de la Rambla, ajoute une femme encore choquée par la scène.

« J’ai vu quatre ou cinq personnes à terre et des gens essayaient de les réanimer. Il y avait beaucoup de sang », a raconté à l’AFP Lily Sution, une touriste néerlandaise.

« Il y avait des corps par terre avec les gens qui s’attroupaient autour d’eux. Les gens pleuraient », raconte à l’AFP Xavi Perez, qui vend des magazines sportifs à cent mètres à peine du lieu de l’attaque.

« J’ai tout de suite compris qu’il s’agissait d’une attaque terroriste ou d’un truc de ce genre » , raconte Tom Gueller, qui vit dans une rue adjacente au lieu du drame, sur la BBC. «  Il ne ralentissait pas du tout. Il fonçait directement au milieu de la foule et au milieu des Ramblas » .Plusieurs personnes se sont rassemblées dans les magasins et restaurants du quartier.

Un témoin explique à El Pais avoir vu « des gens projetés en l’air » tandis qu’un riverain, Albert Tort, raconte à l’AFP avoir « compté au moins six morts ». « J’ai essayé de ranimer un jeune mais c’était impossible ».

Des suspects aperçus par les témoins

Un témoin interrogé par la télévision espagnole TVE a dit avoir vu un suspect au moment de l’attentat. « Il a une vingtaine d’années, il est très jeune, les cheveux foncés et un visage fin », a-t-il dit.

« J’ai vu un homme courir vers le bas de la Rambla, poursuivi par la police, et il a laissé tomber un objet en métal noir, ça avait l’air d’un pistolet ou d’un taser », a expliqué Sergio, un autre témoin, à l’AFP.

La côte catalane également touchée

Markel Artabe avait fini de travailler comme serveur à Cambrils et était sorti manger une glace vendredi quand il a entendu des tirs : juste après Barcelone, la côte catalane subissait une seconde attaque terroriste.

« Entre minuit et minuit et demie, nous étions sur la promenade de la plage », raconte à l’AFP ce jeune homme de 20 ans, en short et polo bleu ciel, quelques heures après le drame. « Puis nous avons entendu des tirs et pensé ‘ça doit être des fusées’… Mais c’était des coups de feu », ajoute cet employé d’un restaurant de la cité balnéaire de 33.000 habitants, réputée pour ses étés doux, à 120 km au sud de Barcelone, dans le nord-est de l’Espagne.

Des scènes d’horreur

« C’était pan pan pan, des cris, encore des cris. Moi je me suis jeté au sol sur la plage », témoigne un autre serveur de 21 ans, Joan Marc Serra Salinas, dans un restaurant servant de refuge nocturne aux témoins du drame. « D’après ce qu’on dit ici, ceux qui ont fait (l’attaque) seraient des gens de mon âge »

« J’ai vu une étrangère morte d’une balle dans la tête », croit le jeune serveur Markel, alors que les autorités n’ont pas mentionné ce décès. Il dit avoir vu « deux autres personnes mortes qui semblaient être des terroristes parce qu’elles portaient des ceintures d’explosifs ».

Main dans la main dans la nuit, deux touristes venus de Valence, Rey Perry, 43 ans, et Rocio Ordonez, 26 ans, n’en reviennent pas que Cambrils ait pu connaître une telle violence : c’est « une localité touristique tranquille, familiale, où beaucoup se promènent avec des enfants ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une