Pro League: LA Galaxy confirme le transfert de Jelle Van Damme à l’Antwerp

Edition numérique des abonnés
Photo News

Jelle Van Damme, comme attendu, revient dans le championnat de Belgique. Le défenseur quitte le club américain de MLS des Los Angeles Galaxy et rejoint les promus en Jupiler Pro League de l’Antwerp. Les Galaxy ont confirmé l’information vendredi sur leur site internet.

Van Damme jouait en Californie depuis janvier 2016 après avoir joué quatre saisons et demie au Standard. Diable Rouge à 31 reprises, Van Damme souhaitait rentrer en Belgique pour des raisons familiales. Il souhaitait voir davantage son fils Cruz (7 ans) et sa fille Cleo (6 ans) qu’il a eus avec son ex-compagne Elke Clijsters. Début août, l’ancien joueur de l’Ajax et d’Anderlecht avait avoué être en contact avec des clubs belges.

Van Damme a joué successivement en Belgique au Germinal Beerschot, Anderlecht et Standard. Il a entre-temps évolué à l’Ajax, Southampton, au Werder Brême et à Wolverhampton.

Il a signé un contrat de 2 ans au Great Old. L’Antwerp a payé 200.000 euros (235.000 dollars) au LA Galaxy pour acquérir ses services.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si nous le voulons, nous pouvons constituer une coalition de bonne volonté, avec un parlement actif, engagé, et un gouvernement qui doit assumer ses responsabilités
», a dit Charles Michel. on connaît la suite.

    Comment le gouvernement Michel II est tombé

  2. B9715288930Z.1_20180404203914_000+GF5B1CV05.1-0

    Crise gouvernementale: quand va-t-on voter ?

  3. Belga.

    Crise gouvernementale: ces dossiers de la suédoise qui resteront en rade

Chroniques
  • Gilets jaunes: et maintenant on fait les comptes

    Il y a trois semaines, partout où je passais, tout le monde se voulait «gilet jaune».

    Le dernier week-end, au fil de mes pérégrinations, je n’ai rencontré que des anti-«gilets jaunes».

    Il y a trois semaines, des journaux comme Le Figaro ou Le Monde avaient revêtu des gilets jaunes. Ce lundi, sur leurs sites internet, leurs lecteurs respectifs, pour des raisons d’ailleurs opposées, se déchaînent contre les « gilets jaunes ».

    Ainsi risque-t-on de passer d’un extrême à l’autre. Hier, on a outrageusement surévalué et idéalisé un mouvement qui, dans les rues, n’a jamais atteint la dimension qu’on a feint de lui prêter et qui, surtout, comme Christiane Taubira l’a fort bien exprimé dans le Journal du Dimanche, charriait le sublime et l’abject, la chaleur de l’être ensemble et la fureur de l’exclusion de l’autre, le refus de niveaux de vie faisant honte à la vie et l’enfermement dans des bulles de haine...

    Lire la suite

  • Crise gouvernementale: quel désastre pour la politique

    Après trois semaines en absurdie, le Premier ministre a remis hier soir son sort et celui de son gouvernement entre les mains du Roi. Plus rien sur le pouvoir d’achat, plus rien sur le climat et un budget en douzièmes provisoires : la Belgique se retrouve dans une situation irresponsable.

    Le monde politique, après avoir fortement déstabilisé l’opinion publique par des jeux ubuesques, donnait toujours hier soir des signaux très inquiétants. Il continuait à être obsédé par un objectif :...

    Lire la suite