Philippe Maystadt quitte l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur

Philippe Maystadt quitte l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur

Philippe Maystadt quitte la présidence de l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (Ares) de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour des raisons de santé. Atteint d’une maladie rare des poumons, l’ex-vice-Premier ministre social-chrétien a préféré renoncer à son mandat avant le terme fixé à la rentrée académique de cette année.

« Je le regrette vivement car l’Ares a démontré son utilité, en dépit de processus décisionnels complexes dus à la diversité des acteurs autour de la table », a-t-il expliqué.

M. Maystadt avait pris en 2014 les rênes de l’institution qui fédère six universités, 19 hautes écoles, 16 écoles supérieures artistiques et 86 établissements de promotion sociale. L’intérim sera assuré par l’un des vice-présidents de l’Académie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous