Accueil Société

L’école doit-elle apprendre à se débrouiller au quotidien?

Cuire un œuf, masser un cœur, céder la priorité de droite. En 2017, les élèves n’apprennent pas les gestes utiles de la vie. Une mission de plus pour des profs déjà débordés ? Le débat est lancé.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Cuisiner, maîtriser le code la route ou encore les gestes qui sauvent… Tous ces savoirs utiles dans la vie de tous les jours figurent dans le programme scolaire des pays scandinaves. En Norvège, les enfants sont initiés aux premiers secours dès l’âge de 5 ans. En Finlande, ils apprennent la cuisine à partir de 11 ans. Et chez nous ? Rien ou si peu. Qui ne s’est d’ailleurs pas plaint qu’à la sortie de l’école, les jeunes d’aujourd’hui ne sont pas trop débrouillards. C’est que, dans nos programmes scolaires, on ne trouve aucune trace de ces apprentissages, tout aussi utiles au quotidien que le français ou les mathématiques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 22 août 2017, 0:03

    L'école devrait apprendre à cuisiner et pourquoi pas à faire le ménage tant qu'à faire? Si est est pas niais, on peut faire une excellente cuisine à partir d'un livre de recettes (il en existe des dizaines) mais pour cela il faut savoir lire.Dès lors, l'école n'a pas à apprendre à faire la cuisine si elle apprend à LIRE au lieu de laisser ce travail aux logopèdes!!!!

  • Posté par Jaspers Marie, lundi 21 août 2017, 23:55

    Avant de se préoccuper de rechercher un emploi, il faut d'abord avoir fait des études pour en avoir UN!!!

  • Posté par Jaspers Marie, lundi 21 août 2017, 20:01

    Les êtres humains qui savent lire et réfléchir peuvent apprendre les pratiques domestiques par eux-mêmes! Le fait que l'on veuille charger l'école de ces tâches prouve que l'on a affaire à un monde d'assistés! Le décret MISSION(1996) prétendait qu'il formerait des adultes responsables, autonomes, capables d'étudier tout au long de leur vie!!!

  • Posté par Lacourt Anne, lundi 21 août 2017, 17:45

    Des cours de reanimation doivent etre donnes par des professionnels, mal donnes les gestes qui sauvent peuvent causer plus de mal que de bien. La cuisine, c'est une affaire des parents qui devraient demontrer a leurs enfants que la cuisine familiale est bien meilleure que les fast foods et engager les enfants dans la cuisine de tous les jours.

  • Posté par Lambert Paul, lundi 21 août 2017, 12:56

    apprendre les gestes qui sauvent ...... oui , mais le mieux c'est de les laisser aux profesionnels , et à ceux qui les ont appris , et qui ont une certification, comme dans les entreprises où ces gestes ne peuvent être admi,nistré que par les employés certifie, pour le commun des mortels les connâitre pour un membre de leur famille oui, mais en aucun cas ne permettre à des personnes non certifiées de les prodiguer à des inconnus, car notre monde actuel en est arrivé au point que si le geste n'est pas sauveur, mais malheureusement contraire, il y a beaucoup de chance que les personnes se retourneront contre cette personne non certifiée, et trouveront facilement un avocat pour un procès rentable

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs