Accueil Culture Livres

La Fontaine, côté cour, côté jardin

Cela fait 350 ans que ses fables lutinent et butinent en nos chaumières, en proposant de nous raconter les mille sentiers de la comédie humaine, celle des rats des villes et des rats des champs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Des fables, Jean de La Fontaine en écrivit 243, aussi courtes qu’évidentes et juteuses, telles des pommes, des poires ou des pêches tombant de son verger littéraire. En une vingtaine de lignes à peine, cigale et fourmi, corbeau et renard, grenouille et bœuf y réussissaient le prodige de former une ménagerie humaine, qui révélait nos candeurs, nos ruses ou, le plus souvent, nos vanités.

C’est à cet immortel qu’Erik Orsenna consacre aujourd’hui son dernier ouvrage. On y fait la rencontre d’un homme qui, bien avant les honneurs posthumes et cette popularité qui devint rapidement universelle, s’avança dans l’existence en homme pétri de contradictions.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Droit de cuissage

Voici la nouvelle de Gilles Pellerin pour le nouveau numéro de la revue « Marginales ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs