Accueil Économie Entreprises

Comment l’Europe veut protéger ses secteurs sensibles des investissements étrangers

La Commission veut monitorer les gros investissements de pays tiers.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Le cabinet EY a peut-être un peu parlé trop vite, fin juillet, quand il affirmait voir une légère décrue dans les investissements chinois à l’étranger par rapport à l’année précédente. Le groupe automobile chinois Great Wall Motor a annoncé, lundi, ses vues sur le groupe italo-américain Fiat-Chrysler Automobile et plus particulièrement la marque Jeep, confirmant l’intérêt pour les champions étrangers.

Si même il se confirmait qu’ils étaient plus timides qu’en 2016, les investissements chinois en Europe se comptent toujours en dizaines de milliards d’euros. Toujours selon EY, ils auraient atteint 27 milliards sur la seule première moitiée de l’année.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs