Accueil Monde Europe

Danemark: le torse retrouvé est bien celui de la journaliste disparue

Le propriétaire du sous-marin a fini par reconnaître que la journaliste suédoise était décédée, accidentellement selon lui, et qu’il s’était débarrassé du corps.

Temps de lecture: 2 min

Le torse de femme retrouvé mardi soir près de la baie de Køge, à environ 50 kilomètres au sud de Copenhague, est bien celui de la journaliste suédoise Kim Wall, rapporte mercredi l’Agence de presse allemande DPA, qui cite des sources policières. La journaliste était portée disparue depuis le 11 août, alors qu’elle effectuait un reportage au sujet de Peter Madsen, qu’elle avait rejoint dans son sous-marin.

Changement de version

Peter Madsen, 46 ans, avait dans un premier temps affirmé avoir débarqué vivante la journaliste sur la pointe de l’île de Refshaleøen. Il s’est ensuite ravisé en garde à vue, expliquant que Kim Wall avait été victime d’un « accident » et qu’il avait jeté son corps à la mer dans la baie de Køge.

Les bras, les jambes et la tête ont été « délibérément sectionnés » selon les conclusions de l’autopsie. L’inventeur danois Peter Madsen est toujours soupçonné par les enquêteurs d’« homicide involontaire par négligence » mais le directeur d’enquête de la police criminelle de Copenhague, Jens Møller Jensen, n’a pas exclu mercredi que le chef d’accusation pourrait être modifié.

Les causes de la mort encore inconnues

L’identification de ce buste sans tête a été réalisée à partir d’échantillons d’ADN prélevés sur le tronc mutilé ainsi que sur une brosse à cheveux et une brosse à dents appartenant à la journaliste, a détaillé M. Møller Jensen lors d’une conférence de presse. Le sang de Kim Wall a par ailleurs été retrouvé en abondance à bord du sous-marin. L’autopsie du tronc n’a pas permis de révéler les causes de la mort.

Cette partie du corps a été lestée d’une pièce en métal dans le but manifeste qu’elle demeure au fond de l’eau et des « blessures » font penser à « une tentative de s’assurer que l’air et les gaz s’échappent du corps pour qu’il ne remonte pas à la surface », a précisé le policier.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une