Accueil Sports Cyclisme

Tour d’Espagne: Lutsenko gagne en solo, Froome reste en rouge

Le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) a remporté mercredi la 5e étape du Tour d’Espagne au terme d’une longue échappée, s’imposant sur les hauteurs d’Alcocéber, sur la côte valencienne, où le Britannique Chris Froome (Sky) a conservé le maillot rouge de leader.

Temps de lecture: 3 min

Le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) a remporté la 5e étape du Tour d’Espagne entre Beicassim et Alcossebre (175,7 km). Au pied de la côte finale de Santa Lucia, le coureur de 24 ans a laissé sur place son compagnon d’échappée Marco Haller (Katusha Alpecin) pour finalement s’imposer avec 42 secondes d’avance sur l’Érythréen Merhawi Kudus et 56 sur l’Espagnol Marc Soler. Christopher Froome (Sky) a encore fait forte impression dans la dernière côte et a conservé logiquement son maillot rouge de leader, augmentant au passage son avance au classement général.

Le leader du Team Sky a mis ses équipiers à contribution dans la dernière côte avant de passer à l’offensive. Esteban Chaves (Orica-Scott), Alberto Contador (Trek Segafredo) et Michael Woods (Cannondale – Drapac) ont été les seuls hommes capables de rester avec lui dans la dernière côte (3,5 km à 9 % avec des pics à 20 %). Fabio Aru (Astana) a perdu 11 secondes alors que le deuxième du général David De La Cruz (Quick-Step Floors) a dû en concéder 21. Vincenzo Nibali a pour sa part terminé à 26 secondes de Froome alors que Romain Bardet a craqué et a laissé 49 secondes sur le tapis.

Au classement général, Froome possède désormais 10 secondes d’avance sur Tejay Van Garderen (BMC) et 11 sur Esteban Chaves. Nicolas Roche est 4e à 13 secondes.

L’échappée matinale, partie après quelques kilomètres, a donc été jusqu’au bout. Seize coureurs se sont donc rapidement retrouvés à l’avant de la course : Julian Alaphilippe (Quick Step), Ruben Fernandez et Marc Soler (Movistar Team), Michael Schwarzmann (Bora-Hansgrohe), Alexis Gougeard (Ag2r La Mondiale), Davide Villella (Cannondale-Drapac), Marco Haller et Matvey Mamykin (Katusha-Alpecin), Matej Mohoric (UAE Team Emirates), Alexey Lutsenko (Astana), Valerio Agnoli (Bahrain-Merida), Jérémy Maison (FDJ), Merhawi Kudus (Dimension Data), Lluis Mas et Hector Saez (Caja Rural-Seguros RGA), Michel Kreder (Aqua Blue Sport) et Jetse Bol (Manzana-Postobón).

Sous une chaleur accablante et sous un rythme intense, les seize hommes ont avalé les kilomètres et les trois premières ascensions de la journée que le leader du classement de la montagne Davide Villella a, à chaque fois, franchi en première position. Au sommet de la Serratella, à une cinquantaine de kilomètres du terme, les hommes de tête ont compris que le peloton emmené par le team Sky ne reviendrait pas.

A 45 kilomètres de l’arrivée, en descente, le Kazakh Lutsenko et l’Autrichien Haller sont parvenus à s’isoler aux avant-postes. Vingt kilomètres plus loin, un groupe de quatre coureurs (Alaphilippe, Soler, Kudus et Gougeard) s’est lancé à leur poursuite et a repris au passage Mohoric, initialement intercalé.

Dans la dernière bosse (3,5 km à 9 % avec des pics à 20 %), Lutsenko a montré qu’il était le plus fort et largué rapidement Haller avant de résister au retour de ses poursuivants.

Lutsenko, 24 ans, est un des grands espoirs du cyclisme kazakh. Champion du monde espoirs en 2012 aux Pays-Bas, il compté également dans son palmarès une victoire d’étape sur le Tour de Suisse (2015), une victoire d’étape sur Paris-Nice (2016) ainsi qu’une troisième place sur À travers la Flandre le printemps dernier.

Jeudi, le peloton affrontera la 6e étape entre Vila-real et Sagunt caractérisée par quatre cols de troisième catégorie et un de deuxième qui termine à 36 kilomètres de l’arrivée.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb