Accueil Belgique Politique

Comment le PTB incite ses militants à passer à la caisse

Il n’y a pas que les élus et les cadres du PTB qui rétrocèdent à l’organisation politique une part de leurs revenus. Via une « fiche d’engagement » confidentielle, les militants y sont invités eux aussi. Obligés, soutiennent des témoins. Ce n’est pas la version de Raoul Hedebouw.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Sur le site du parti, on peut lire : « Depuis toujours, les élus et cadres du PTB, tout comme les médecins de Médecine pour le Peuple, vivent avec un salaire moyen d’ouvrier ». Et financent l’organisation politique avec ce qui dépasse. Une philosophie élémentaire pour une formation d’« extrême gauche » devenue de « gauche radicale », du moins est-ce là l’expression en vogue et revendiquée – depuis pas longtemps – au PTB. En tout cas par la direction et les communicateurs. Un peu parce que leur Parti du travail de Belgique évolue avec le temps (et la fin de la guerre froide) ; un peu parce que tous ont compris, au sein de l’état-major, qu’il s’agit là d’une condition pour l’expansion électorale, pour la conquête de franges protestataires ou plus modérées de l’opinion publique, celles que le marxisme-léninisme, l’idéologie maison, indiffère ou peut effrayer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Pierre Vanhorle, vendredi 25 août 2017, 13:26

    Ne vaut-il pas mieux trouver les frais de fonctionement du parti auprès de ses membres plutôt que nans la caisse du CPAS ou des logements sociaux?

  • Posté par CARION JEAN, vendredi 25 août 2017, 12:15

    Un visage d'angelot, mais nostalgique des apparatchiks soviets qui hiérarchisant leurs revenus vivaient comme des "Princes" alors que le peuple était soumis à la discipline de l'esclavage! Voilà le vrai visage d'un parti "absolutiste"; le partage du pouvoir ne les intéressent pas, mais seulement le pouvoir! Bref rien de démocrate. Ces gens devraient lire l'auto biographie de Victor Kravchenko:"J'ai choisi la Liberté"! C'est édifiant par les révélations et "destructions" des personnalités.

  • Posté par Tanghe Michel, vendredi 25 août 2017, 11:47

    Trop de tirs groupés vers les même cibles, mais n'y voyez pas malice, ce n'est que le fruit du hazard. Pour ma part, n'étant d'AUCUN parti, je n'ai pas d'onglet "politique" dans mon classeur de détresse...

  • Posté par Nicolay Jean-marie , vendredi 25 août 2017, 10:29

    Finalement, se financer via ses membres ou via des ASBL potiches, lequel est le pire?

  • Posté par Wathelet Michel, vendredi 25 août 2017, 9:30

    Ce contrat, c'est comme un investissement, il serait normal d'en recevoir des dividendes. Un parti quel qu’il soit est une communauté d'intérêts. Son importance viendra de la qualité de son auditorat qui lui permettra de recevoir des fonds publics plus ou moins importants. Dans la plupart des cas, ce sont toujours les proches de la tête qui touchent - postes, places dans le parti, etc. Il serait normal que le militant de base reçoive une part de ce pactole car il contribue grandement à ce résultat financier.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs