Accueil Culture Musiques

L’organisation d’un concours de chefs d’orchestre, le travail de toute une maison (4/4)

Jusqu’au 26 août, l’ORW et la Fondation Polycarpe organisent à Liège leur premier Concours de chefs d’orchestre d’opéra. Tout au long de la semaine, notre critique musical Serge Martin, qui siège dans le jury du concours, nous explique les différentes spécificités de cette fonction très particulière à la lumière des prestations des 43 candidats sélectionnés pour cette semaine d’épreuves.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il n’existait à ce jour aucun grand concours de chef d’orchestres d’opéra alors que les concours d’opéra pullulent à travers le monde. L’initiative de l’Opéra royal de Wallonie-Liège est donc une première mondiale. Et, franchement, il faut l’avoir vécu de l’intérieur pour en comprendre les raisons.

Pour un concours de chant, vous réunissez deux ou trois pianistes accompagnateurs pour les épreuves préparatoires et un chef et un orchestre pour les finales et le tour est joué. Attention toutefois, la différente est très nette avec un concours de chant très complet comme le Reine Elisabeth qui, lui, implique par sa diversité une organisation beaucoup plus complète.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs