GP de Belgique: au camping, «duel» entre Belges et Néerlandais

Au camping du GP Spa, des supporters belges © Sylvain Piraux
Au camping du GP Spa, des supporters belges © Sylvain Piraux

Le Grand Prix de Belgique, ce sont des voitures de Formule 1 mais aussi beaucoup de supporters. Dans les campings, l’ambiance est festive et la bataille - amicale - entre Belgique et Pays-Bas se fait déjà ressentir. Sur les voitures, on voit des plaques allemandes, britanniques, belges mais celles qu’on voit le plus sont les plaques d’immatriculation néerlandaises. Les drapeaux rouge-blanc-bleu inondent la vue; Max Verstappen a un immense public derrière lui pour l’encourager durant la course. Les Néerlandais sont là en masse - environ 60 000 tickets achetés aux Pays-Bas - mais les Belges ont bien l’intention de montrer qu’ils sont présents et qu’ils supportent Stoffel Vandoorne, le pilote belge.

Des fans belges, des fans néerlandais, on s’entend mais pas sur le même pilote

Wim et ses amis sont venus supporter Stoffel Vandoorne au GP Spa-Francorchamps. © Sylvain Piraux
Wim et ses amis sont venus supporter Stoffel Vandoorne au GP Spa-Francorchamps. © Sylvain Piraux

Les premiers Belges rencontrés viennent tout droit de Flandre. Wim Van Cappellen et ses amis sont là pour supporter le pilote belge: « On est le fan-club de Stoffel , on le suit depuis le début ». Impossible de manquer cette information. Costumes aux couleurs belges, drapeaux, casquettes, les Belges ne seront peut-être que 6.000 à Spa Francorchamps cette année, mais ils seront visibles.

En face, à l’autre bout du camping, un groupe de dix Néerlandais est installé, drapeaux flottant au-dessus des tentes et camping-cars, la silhouette de Max Verstappen découpée dans du carton, veillant sur leur emplacement, comme un pied de nez au groupe de Wim.

Les supporters du néerlandais Max Verstappen sont nombreux dans les campings. © Sylvain Piraux
Les supporters du néerlandais Max Verstappen sont nombreux dans les campings. © Sylvain Piraux

Un peu plus loin de là, dans un autre camping, le duel des drapeaux se poursuit. Musique électronique, bières, tous se préparent pour le début des festivités. Jeudi après-midi, les pilotes seront là et c’est l’occasion pour les supporters d’obtenir un autographe.

Dans les campings, les drapeaux belges et néerlandais se mêlent. © Sylvain Piraux
Dans les campings, les drapeaux belges et néerlandais se mêlent. © Sylvain Piraux

Laurent Dumoulin, supporter de Stoffel Vandoorne. © Sylvain Piraux
Laurent Dumoulin, supporter de Stoffel Vandoorne. © Sylvain Piraux

En tout cas, c’est bien ce qu’a l’intention de faire Laurent Dumoulin. L’homme a fait la route depuis Florennes en tant que vrai fan de Formule 1 mais surtout en tant que vrai supporter de Stoffel Vandoorne. Laurent arbore un polo orange personnalisé par sa mère, où est inscrit le chiffre 2, accompagné du drapeau national. Avant d’arriver ici, il s’est rendu à la bibliothèque afin d’imprimer une image du pilote belge dans le but d’en faire une silhouette en carton. Il a tout prévu pour ce week-end de GP. Il ne lui manque plus qu’une chose; avoir la casquette de Stoffel avec son autographe.

Fans peut-être, mais les pieds sur terre

Nicolas et Valérie s’installent au camping avant que le week-end du GP ne commence. © Sylvain Piraux
Nicolas et Valérie s’installent au camping avant que le week-end du GP ne commence. © Sylvain Piraux

Au milieu des fans de Stoffel Vandoorne et Max Verstappen, on retrouve Nicolas et Valérie. Le couple belge est là pour la Formule 1 dans son ensemble, ils supportent le pilote belge bien sûr mais viennent surtout admirer le spectacle. Ils participent tous les deux à l’événement depuis une dizaine d’années et se désolent que les Belges soient si peu nombreux: « C’est le plus beau circuit du monde, c’est dommage que les Belges ne viennent pas ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous