Accueil Économie Mobilité

Avec la SNCB, la suédoise ravive le spectre des privatisations

Oui, non, enfin peut-être… Il aura fallu l’intervention de trois ministres, ce matin, et les éclaircissements du cabinet du Premier, Charles Michel, afin de comprendre si oui ou non il est question de privatiser la SNCB – une idée qui a d’emblée suscité bon nombre de réactions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

C’est le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA), qui a allumé la mèche ce matin sur les ondes flamandes et chez nos collègues de l’Echo. « Toutes les participations de l’Etat fédéral vont être passées à la loupe dans les prochains mois au sein d'un groupe de travail. Quand je dis toutes, c'est toutes! », affirmait-il. « Il n'y a pas de raison qu'on examine une privatisation de Belfius et qu'on ne regarde pas le cas d'autres entreprises. On va donc par exemple examiner la situation de Proximus mais aussi de la SNCB. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Huart Michel, samedi 26 août 2017, 10:00

    Il est tellement plus facile pour nos dirigeant de réaliser de plantureux revenus, en vendant les avoirs, afin de rembourser une partie de la dette, celle aux intérêts les plus élevés et d'alléger ainsi le solde. Cela va leur permettre de présenter, un bilan plus positif de leur catastrophique gestion, à la fin de leur législature. Tout en oubliant qu'ils auront ainsi appauvri l'état Belgique en le privant de bénéfices permanents ...

  • Posté par Tanghe Michel, vendredi 25 août 2017, 23:03

    la privatisation de l'énergie aura été une catastrophe pour le consommateur... De toute façon, c'est vers cela que l'on va...

  • Posté par Mazy - Dupas Serge, vendredi 25 août 2017, 20:06

    Il faut se rappeler de la privatisation des chemins de fer britanniques !

  • Posté par Hector De Wil, vendredi 25 août 2017, 19:38

    Privatisation cad supprimer les lignes non rentables ( c'est déjà n partie fait ) donc pratiquement plus de train au Luxembourg la botte duHainaut la province de Namur d'où plus d'industries qui s'implantent à la grande satisfaction de l'empereur d'Anvers . Quand est ce que le MR à la botte de la NVA comprendra cela ; un privé doit faire des bénéfices ' ce n'est un service rendu aux cytoyens

  • Posté par Philippe Ameryckx, vendredi 25 août 2017, 17:13

    Dommage ! Cela aurait - peut-être - enfin permis de secouer le cocotier, d'éliminer les couts exorbitants d'un état dans l'état, de restructurer DRASTIQUEMENT le personnel inefficace et surabondant . Et surtout d'avoir des trains propres, efficaces, à l'heure, en état de fonctionnement.... Suivez le modele Japonais, où les trains sont TOUJOURS à l'heure ( sauf tremblement de terre majeur...je n'ose meme pas imaginer ce que cela donnerait en Belgique). Toutes les entreprises publiques coutent cher, bénéficient de privilèges monstrueux et sont -en général- très inefficaces. Alors oui, privatisons, mais pas via des intercommunales ou autres structures nauséabondes. Un vrai esprit d'entreprise, de compétitivité , de progrès !

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs