Attentat contre des militaires à Bruxelles: l’assaillant est décédé

Un homme armé d’un « grand » couteau a attaqué une patrouille de deux militaires sur le boulevard Emile-Jacqmain à Bruxelles vers 20h20, a confirmé la police. Un des militaires a riposté et tiré sur le suspect à deux reprises, tirs qui ont entraîné le décès de l’assaillant, indique le parquet fédéral. «Nous pensons qu’il s’agit d’une attaque terroriste», précise encore le parquet.

L’assaillant a crié à deux reprises « Allah Akbar ». L’homme est un Somalien né en 1987. Il n’était pas connu pour des faits de terrorisme. Le parquet a ouvert une enquête pour «tentative d’assassinat dans un contexte terroriste».

Le parquet de Bruxelles indique déjà, vendredi soir peu après 23h00, estimer que le militaire «a tiré conformément aux règles d’engagement et dans un contexte de légitime défense».

Un militaire a été légèrement blessé, « à la main », précise la porte-parole du parquet, Ine Van Wymersch. Le bourgmestre Philippe Close, lui, ne parle que d’un blessé.

Les forces de l’ordre ont déployé un important périmètre de sécurité, toujours en cours à 22h. Le niveau de la menace est maintenu à 3 sur une échelle de 4. Il s’agit d’un acte isolé, selon Close.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les Français pourraient devoir travailler plus longtemps pour accéder à la pension.

    Macron enjoint aux Français de travailler plus

  2. © Belga.

    Elections: nonante-cinq députés et deux ministres s’en vont

  3. @Belga

    Antwerp - Standard: un vrai choc pour l’Europe

Chroniques
  • Vie privée et numérique: grimacez! Vous êtes filmé

    Début avril, le New York Times a lancé une série spéciale, intitulée le Privacy Project, qui sonne le tocsin contre tous ceux qui nous espionnent, nous filment, nous fichent, nous taggent, nous ciblent. « Les pays occidentaux sont en train de construire un Etat de surveillance aussi totalitaire que celui actuellement mis en œuvre par le gouvernement chinois », s’inquiétait le chroniqueur Farhad Manjoo.

    Exagération ? On a peine à s’imaginer que le système de surveillance chinois, en particulier son recours massif à la reconnaissance faciale pour traquer les citoyens déviants, puisse être adopté par des démocraties libérales. Et pourtant. « Nous avons abandonné trop de contrôle sur notre vie numérique, écrivait sa collègue Kara Swisher. Nous ne pouvons plus le tolérer ».

    Elle n’est pas seule...

    Lire la suite

  • Pour lutter contre la peur du vaccin, l’humain doit primer

    Certes, bien des nations nous envient notre système de santé. Son excellence académique, son équipement de haut niveau, sa densité sont des réalités incontestables. Mais le système gémit sous les coups de boutoir de la crise. Pénurie de médecins et d’infirmières, restriction des soins, fusions d’établissements : le futur ne se dessine pas en rose au fil des 121 indicateurs livrés par le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE)....

    Lire la suite