Accueil Sports Football Diables rouges

Nainggolan, une tête brûlée incomprise

Le « Ninja » n’a pas eu un parcours linéaire en sélection. Autant il a connu l’ivresse des sommets, autant il a ramé à convaincre ses sélectionneurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

C’est l’histoire d’un gars qui voulait être aimé par sa mère patrie qu’il avait quittée très jeune, sans l’avoir séduite ; un gars qui a pourtant tout fait pour ne pas être aimé. C’est l’histoire d’un gros malentendu mais aussi d’une histoire d’amour sans cesse contrariée. Car, inévitablement, la relation entretenue par Radja Nainggolan et la sélection belge ne pouvait se finir que dans une impasse, tant les deux parties ont multiplié les faux pas et les déclarations tapageuses.

C’est, enfin, l’histoire d’un joueur incompris, impatient de rejoindre ce dont il croyait avoir droit mais qui, une fois parvenu en sélection, a fini par devenir jaloux de tout le monde à force d’être incompris. Car, Nainggolan est un râleur. Et ce qui fait sa force sur un terrain et le guide à ne jamais lâcher sa proie, lui qui prend comme un affront de se voir passer par un adversaire et s’y accroche donc comme si sa vie en dépendait, est devenu son talon d’Achille.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs