Accueil Société Enseignement

Le français scolaire, source d’inégalité

Davantage que la langue parlée à la maison, c’est le contexte socioculturel familial qui conditionne la compréhension de la « langue scolaire ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 3 min

Le point commun entre un cours de géo de rhéto, de math de première primaire et d’EPC deux années au-dessus ? Tous ces cours sont enseignés en français. Et pas n’importe lequel, le français scolaire : français de scolarisation (FLSco) pour les intimes. Et, malheureusement, tous les élèves ne sont pas égaux quant à la maîtrise de ses codes particuliers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 29 août 2017, 21:15

    COM 8.....qui ne connaissaient pas le BA-BA des fractions (6° P) et des notions vues dans le premier cycle.Je n'ai pas vu d'autres solutions que de commencer par revoir, disons plutôt "VOIR", toutes ces bases avant d'aborder le cours de 3°S.Cela nous a pris un mois à raison d'une heure avec moi et de deux heures de travail personnel chez eux,......

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 29 août 2017, 21:03

    COM 7......,questions des contrôles des examens, des items PISA, etc.En outre, l'école ne devrait tolérer de retard dans les cours où toutes les notions sont construites de manière progressive et emboîtées comme les maths et les sciences quand elles sont explicatives.Ces vacances, j'ai pris en charge des élèves de 3°S, notamment, SUITE 8

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 29 août 2017, 21:25

    CORRECTION COM 7 :.....A la fin de la première ligne, AJOUTER:..sont exprimés en FRANçAIS!

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 29 août 2017, 20:57

    Je partage entièrement l'opinion de Ph.Hambye :"L'école ne devrait pas tolérer de retard en français car il est fondamental pour COMPRENDRE tous les cours où il faut lire.C'est, notamment, le cas en maths où l'incompréhension du français engendre l'incompréhension de la matière elle-même vu que les définitions, propriétés, théorèmes, SUITE COM 7

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 29 août 2017, 20:44

    Il est vrai le vocabulaire spécifique des matières est défini pour TOUS de la MêME FAçON mais il ne peut être connu que s'il est "étudier"!!!Et il ne l'est pas! Alors à qui la faute?A l'école? Non aux élèves qui ne prétendent pas l'étudier puisqu'ils ont le droit de s'exprimer avec leurs propres mots!!!!!Dramatique!!!!

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs