Accueil Opinions

L’argent: «Le problème, c’est qu’on a laissé faire»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Quand il arrive au gouvernement fédéral, en décembre 2007, Paul Magnette éprouve «  un choc  ». Parce qu’il découvre la Flandre. Et «  le pouvoir de l’argent : être ministre de l’Energie offre le meilleur des points de vue sur toute l’économie belge car de l’énergie, il y en a partout. Donc, j’ai vu presque tout le monde économique, des PME et classes moyennes jusqu’aux grands patrons du Bel 20. C’est plus intéressant de savoir qui est administrateur ou qui détient tel groupe ; on comprend le pouvoir beaucoup mieux qu’en sachant si, avec les 3 voix de Défi, on va faire une majorité à la Communauté française.  »

Mais la caricature qui circule est celle du socialiste qui aime l’argent et trahit ses valeurs…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs