Accueil Culture Musiques

Calogero revient sans changer avec «Liberté cherie», entre légèreté et gravité

« Liberté chérie », son septième album, a paru ce vendredi. L’artiste sera en mai prochain deux soirs au Palais 12.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

En 2014, avec son sixième album, Les Feux d’artifice, Calogero a renoué, dix ans après son disque 3, avec le succès. Un succès énorme qui le place à nouveau en tête des artistes français les plus populaires. Car, avec Les Feux d’artifice, il avait retrouvé la patte et l’inspiration qui lui avait permis, dès son deuxième opus en 2002, de vendre plus d’un million d’albums. Avec un style bien à lui, cette pop française basée sur son jeu de basse, des ballades sensibles et des textes citoyens engagés, généreux, souvent inspirés de faits divers ou d’expériences personnelles. Un style qui, sur scène, se traduit par un show ambitieux, très visuel, doté d’une énergie qui n’est pas sans rappeler celle qui animait les concerts de Jean-Jacques Goldman dans les années 90.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs