Accord sur le tracé du trambus qui reliera le Heysel à Brussels Airport

© PhotoNews
© PhotoNews

Les communes de Vilvorde, Machelen et Grimbergen, ainsi que le gouvernement flamand sont tombés d’accord sur le tracé du trambus qui doit relier dès 2019 le Heysel à Brussels Airport, a-t-on appris dimanche à l’occasion du «trambusparlement» organisé par De Lijn à Vilvorde. La société flamande de transports publics a réuni des experts, les autorités locales ainsi que les riverains pour plancher sur cette nouvelle liaison.

«Cette liaison est un projet largement soutenu qui doit, à court terme, offrir aux navetteurs une alternative aux embouteillages», selon le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA). Le gouvernement flamand a décidé l’an dernier la mise en circulation en 2019 d’une liaison en trambus pour relier, dans la mesure du possible en site propre, le Heysel à l’aéroport de Bruxelles-National.

Selon la société de transport en commun publique De Lijn, un tel trambus (combinant la flexibilité d’un autobus à l’efficacité d’un tram) est la meilleure solution pour une liaison suivant le tracé du ring - qui fera l’objet de travaux d’élargissement à partir de 2019 - entre le Heysel et l’aéroport en passant par Vilvorde. Le gouvernement flamand a déjà décidé de consacrer 90 millions d’euros au projet.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Avec 44,6
% des voix, Georges-Louis Bouchez devance nettement Denis Ducarme, 25,1
%. Mais un duel les attend désormais.

    Présidence du MR: Bouchez a convaincu le sommet, pas assez la base

  2. «
Dans ma carrière de journaliste, j’ai essayé de raconter la vérité. Au cinéma, je m’amuse en jouant avec la réalité.
»

    Michel Denisot au «Soir»: «La télé doit rester la télé et pas devenir les réseaux sociaux»

  3. Origi et Praet jouent peu avec les Diables rouges. Ils pourraient profiter des deux matchs à venir pour accumuler un peu de temps de jeu.

    Plusieurs Diables rouges lancent leur sprint final pour l’Euro

La chronique
  • La radicalité ordinaire, on commence à s’y habituer au lieu de s’en étonner

    Dans mes dernières chroniques, j’ai évoqué à plusieurs reprises une montée en puissance des revendications citoyennes dans le champ politique. Elle se traduit notamment par des bras de fer avec le pouvoir, par des tentatives de faire plier les autorités, de les contraindre à abandonner un projet ou une décision ou, à l’inverse, de les forcer à légiférer dans un sens précis, à exécuter un ordre venu de la rue ou d’un collectif de citoyens.

    Les stratégies utilisées pour atteindre de tels objectifs sont multiples, et plus ou moins légales selon les cas ; les sujets concernés sont infiniment variés ; les citoyens impliqués, enfin, s’organisent de différentes manières, plus ou moins structurées, plus ou moins dépendantes des réseaux sociaux. Mais ce qui frappe, surtout dans un pays habitué à voir la société civile s’exprimer, c’est la radicalité accrue de nombreuses revendications, la jeunesse, souvent, de celles et ceux qui les portent, et la détermination avec laquelle les citoyens tentent d’obtenir gain...

    Lire la suite