Accueil Société

La rentrée sacrifiée pour l’Aïd-el-Kébir

L’Aïd-el-Kébir, la fête du sacrifice, tombe cette année le 1er septembre. De nombreuses familles musulmanes vont certainement faire l’impasse sur la rentrée scolaire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

D ans mon entourage, c’est clair, je n’ai entendu personne qui allait mettre ses enfants à l’école ». Ce Bruxellois de confession musulmane est formel : le 1er septembre, soit le jour de la rentrée scolaire mais aussi de la fête du sacrifice, de nombreuses familles musulmanes préféreront garder leurs enfants à leurs côtés plutôt que de les amener à l’école. « Les écoles sont plutôt compréhensives d’habitude, poursuit ce musulman bon connaisseur de la communauté bruxelloise. Les établissements avec un public majoritairement musulman savent bien qu’ils sont désertés à l’Aïd. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par André Jean-paul, dimanche 27 août 2017, 22:11

    Mr Dizier si les fêtes catholiques sont aujourd'hui"hui des vacances scolaires, c"est parcequ"hier c"était les curés qui "faisaient l"école". Tout comme par le passé les curés, moines et nones étaient les médecins, les pharmaciens et les notaires de nos villes et villages. C"est ce qu"on appelle avoir des racines ... Et de la mémoire.

  • Posté par Dizier Raymond, dimanche 27 août 2017, 22:55

    La mémoire est importante mais ne doit pas supplanter le progrès. La religion, quelle qu'elle soit, est affaire privée. Les fêtes religieuses n'ont pas à organiser l'agenda de la société.

  • Posté par bernard delpierre, dimanche 27 août 2017, 21:08

    Et on semble admettre que cette fête stupide soit un motif pour s'absenter aux cours et pis soit prise en compte dans l'établissement du calendrier scolaire. C'est par ces reculades devant un diktat religieux que l'islamisme rampant investit nos sociétés

  • Posté par stals jean, dimanche 27 août 2017, 19:53

    Athée dans l'âme, dans le coeur, et dans la raison dès mon plus jeune âge, bien qu'à l'origine de parents et grands parents cathos et pratiquants, à mon sens, sacrifier des animaux pour des raisons de croyances religieuses n'est-ce pas là, la preuve par "9" que la bêtise humaine est bel et bien effectivement infinie... Des centaines de millions d'êtres humains prétendument "saint d'esprit", se comportent comme des enfants de moins de 5 ou 6 ans à qui l'on fait croire à saint nicolas, au père noel ou au bébés qui naissent dans les choux...En effet, un ado ou un adulte qui continuerait à croire dur comme fer et le plus sincèrement du monde au père noel ou aux soucoupes volantes martiennes d'ailleurs, serait vite conduit chez le psychiatres le plus proche... Nous sommes en 2017, nous n'avons plus peur d'affirmer sans risquer d'être brulé vif par les curés du vatican que la terre est ronde et qu'elle tourne, et que nous partageons nous les "homo-sapiens", le même génome que certains grand singe à 1 ou 2% près...Comme Abraham de la bible des juifs, le prophète Mahomet a pu prendre parait-il, le thé avec le créateur d'Adam et Eve voici quelques 15.000 ans...Le créateur du ciel et de la Terre, parce que c'est lui qu'il s'agit d'honorer, a eu la bonne idée d'arrêter Abraham qui voulait sans vergogne égorger son propre fils...On imagine si Allah "le très haut" quelque peu distrait à ce moment la,avait malencontreusement laissé faire Abraham... à la "fête du sacrifice", annuelle, en lieu et place d'un génocide d'ovins ce serait donc chaque année un génocide islamique d'enfants mâle, génocide fêté dans l'allégresse et les retrouvailles familiales les plus émouvantes...

  • Posté par Van Steen Willy, dimanche 27 août 2017, 19:07

    Et comme c'est musulman, on leur passe tout,pas de souci!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs