Pas de sanglier à l’entrée de la ville

Le projet abandonné par la commune de Neufchâteau. © SP.
Le projet abandonné par la commune de Neufchâteau. © SP. - SP

Le moins que l’on puisse écrire, c’est que les avis étaient très partagés en mai dernier lors de la présentation de la nouvelle statue aux dimensions imposantes que comptait installer la commune à l’entrée de Neufchâteau, le long de la Chaussée de Recogne, en mai 2018. L’animal en bronze aurait dû être le sanglier urbain le plus grand d’Europe et trôner fièrement sur ses pylônes en pierre bleue. Au total, le coût de cette statue devait s’élever à 170.000 euros. Un montant subsidié à 80 % par le Commissariat Général au Tourisme. Il en aurait donc coûté 34.000 euros à la commune, sans compter les frais d’entretien annuels.

Mais voilà : l’œuvre de Philippe Dumont, un sculpteur durbuysien, est loin d’avoir fait l’unanimité parmi les Chestrolais… La minorité, d’abord, avait relevé lors d’un conseil communal le coût démesuré de l’œuvre. Au sein de la population ensuite, les avis négatifs n’avaient pas tardé à pleuvoir, beaucoup jugeant que la statue était peu esthétique, figée dans une posture trop agressive…

La commune a dès lors décidé de ne pas passer commande de la statue au sculpteur durbuysien, révèlent nos confrères de l’Avenir. Les élus ont préféré écouter l’avis de la population. Pas de cousin, donc pour Woinic, le plus grand sanglier du monde, qui fait la fierté des Ardennes françaises…

Si le projet est abandonné, aucune statue ne viendra toutefois remplacer l’œuvre monumentale pour l’instant. La commune souhaite en effet faire une consultation populaire. Mais la loi interdisant toute consultation de ce type à moins de 16 mois des élections, le projet est mis entre parenthèses pour l’instant. Une décision qu’a « saluée » l’opposition sur sa page Facebook. « Heureux donc que l’avis de notre groupe – largement partagé par la population – ait été entendu par la majorité qui ne sait plus qu’inventer… », soulignant que le subside accordé pour l’achat de cet œuvre aurait été en réalité moindre que celui annoncé.

Pour montrer qu’elle est attentive aux souhaits de la population-campagne électorale approchant oblige… –, la majorité vient justement de placer une nouvelle statue devant l’Hôtel de ville. Une œuvre de Jean François Leroy, représentant cette fois… une oreille.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous