Pure fait sa rentrée au «Black Market»

Pure fait sa rentrée au «Black Market»

Nouveau rendez-vous musical du lundi au vendredi en début de soirée (de 19 à 21h), « Black Market » reprend là où « Drugstore » s’était arrêté (sur antenne). Pour Sylvestre Defontaine, animateur de l’émission, la filiation devait se retrouver jusque dans le nom : «  Drugstore, c’était le magasin de nuit où on pouvait dégoter des choses qui n’étaient pas encore en rayon ailleurs. C’est la même idée avec Black Market  ».

En clair, « Black Market » est le nouveau magazine musical de Pure. Au menu, des titres pop-rock, rap et electro qui ne passent pas forcément en journée, des sessions et, nouveauté, des chroniqueurs : « Cela veut dire aussi qu’il y a un investissement financier, continue Sylvestre Defontaine. Les chroniqueurs seront répartis de la façon suivante : le lundi, Jeff Lemaire viendra parler du monde de la musique, par exemple, de la situation autour du Cirque Royal, ce genre d’infos que les gens voient passer dans leur fil actu sans forcément savoir de quoi il en retourne, mais qui les intéresse ; mardi, Adrien De Callatay viendra présenter un morceau pop-rock ; mercredi, ce sera un morceau rap avec Sophie Barrière de Pure Jus ; et jeudi un titre electro avec DC Sallas qui s’occupe de Pure Tracks ».

Pop-rock, rap, electro

La progra, justement, sera dans la continuité de « Drugstore ». C’est-à-dire pop-rock un peu plus pointu que ce qui est programmé en journée, mais, suivant l’évolution des goûts et des styles, avec un peu plus de rap et un peu plus d’electro qu’avant : « Nos auditeurs ne sont pas forcément amateurs de rap. Donc, quand on en passe, on va faire en sorte que ce ne soit pas du rap cliché. Il faut de toute manière un minimum de crossover. Que chaque titre, rock, rap ou electro, puisse passer à la suite d’un Radiohead, par exemple. Le but, c’est que les gens se disent : ’C’est quoi, ça ? C’est du rap ? En fait, c’est pas mal du tout !’ ».

Autre nouveauté, l’horaire de « Black Market », qui avance d’une heure par rapport à « Drugstore ». Soit de 19 à 21 heures : « En gros, à 20h, on était sûr de ne plus avoir les gens qui écoutent la radio durant la journée, de façon peut-être plus passive. On a donc fait le pari d’un créneau horaire à cheval sur deux tranches, où des gens qui rentrent du boulot en voiture, par exemple, risqueraient de tomber sur cette émission. C’est une volonté de notre part ».

Avec l’arrivée de Tarmac qui vise les 15-25 ans, Pure se repositionne sur un cœur de cible de 25 à 44 ans. « Dans les faits, on a toujours eu des auditeurs entre 25 et 45 ans. Aujourd’hui, on l’assume », explique Sylvestre Defontaine.

Quant à « Drugstore », l’émission pop culture qui sévit sur le web et en podcast, elle sera toujours au rendez-vous, l’idée étant, avec « Black Market », de clairement scinder les deux pôles de l’émission. À charge pour la nouvelle émission de se focaliser sur la musique. Vérification ce lundi à 19 heures.

Sur le même sujet
PopRockRadioCirque Royal
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous