Accueil Culture Cinéma Les sorties cinéma

Even lovers get the blues Portrait dans l’air du temps

De Laurent Micheli, avec Gabriel Da Costa, Adriana da Fonseca, Marie Denys, Séverine Porzio, Arnaud Bronsart, Tristan Schotte, 95 mn.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Nos relations aux autres définissent-elles les personnes que nous sommes ? À l’heure d’une liberté sexuelle clamée de plus en plus fort, sommes-nous réellement libres ? L’amour, la vie, la mort : voilà les thèmes centraux d’Even Lovers Get the Blues, premier long-métrage du Belge Laurent Micheli.

Avec volupté, le réalisateur formé à l’Insas et à la Fémis filme un groupe de trentenaires, leurs déboires, leurs expériences de vie. Il montre les corps nus sans pudeur, comme pour mieux parler des expériences sexuelles et sentimentales qui définissent selon lui pleinement les êtres que nous sommes (« Dis-moi comment tu baises et je te dirai qui tu es », résume-t-il d’ailleurs dans sa note d’intention).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les sorties cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs