Accueil Monde Asie-Pacifique

L’ex-Première ministre thaïlandaise a déjoué la surveillance avant de fuir

Temps de lecture: 1 min

L’armée thaïlandaise, critiquée pour avoir laissé fuir l’ex-Première ministre Yingluck Shinawatra, a expliqué mardi qu’elle avait changé de téléphones et de voitures dans les jours précédant son départ, pour déjouer la surveillance dont elle faisait l’objet.

Yingluck Shinawatra, dont le gouvernement a été renversé en 2014 par les militaires, risquait jusqu’à dix ans de prison dans un procès pour négligence dans un programme de subventions accordées aux riziculteurs. Mais elle ne s’est pas présentée vendredi, le jour du verdict, devant la Cour suprême, qui a condamné ses deux coaccusés à de lourdes peines de prison.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une