Thomas Meunier: «Si on n’arrive pas à se qualifier, il y a un problème»

Thomas Meunier: «Si on n’arrive pas à se qualifier, il y a un problème»
News

Pour le latéral, la Belgique décrochera son ticket pour le Mondial en Russie. « Si on n’arrive pas à se qualifier, il y a un problème. On ne peut pas douter de nos compétences. »

Meunier n’est plus apparu sous le maillot des Diables rouges depuis la victoire 8-1 contre l’Estonie en novembre 2016. « Ce qui me rassure, c’est que j’étais absent car j’étais blessé. Si je suis à 100 %, j’ai ma place dans la sélection. »

Durant son absence, il a été remplacé avec succès par Nacer Chadli. « C’est l’avantage de jouer à trois derrière. Pour les joueurs de flanc, il y a plus d’alternatives. À trois derrière, je peux garder mon tempérament offensif. Pour Nacer, c’est un peu différent, mais il peut s’adapter, il est polyvalent et peut jouer partout. Si je suis sur le terrain, tant mieux, si pas je prendrai patience. »

Même si la qualification pour le Mondial n’est pas encore validée, Meunier voit déjà les Diables rouges en Russie. « La Belgique sera au Mondial. Si on n’arrive pas à se qualifier, il y a un problème. On ne peut pas douter de nos compétences. On est la meilleure équipe du groupe sur le papier et sur le terrain, on l’a vu contre la Bosnie par exemple. La Belgique doit se qualifier. »

Alors qu’il côtoie tous les jours les stars du Paris Saint-Germain, Thomas Meunier prend au sérieux le match contre Gibraltar. « Même si je jouais contre une équipe de bras cassés, ma motivation resterait la même. Mon plaisir, c’est d’être sur le terrain et de gagner, que ce soit contre le Real Madrid ou une équipe de P3 », a souri Meunier.

Le joueur a connu une ascension fulgurante, lui qui évoluait en D3 il y a sept ans. « Les temps changent et de manière positive pour moi. C’est vrai que j’ai toujours été dans le bon, à part une période d’adaptation. J’espère continuer encore longtemps comme ça. »

Son club a frappé très fort sur le mercato, avec les recrutements de Neymar, Dani Alves et celui de Kylian Mbappé qui devrait être officialisé prochainement. « Déjà l’an passé c’était impressionnant avec Cavani et Di Maria. Ici ça l’est encore plus. »

Mais avec Dani Alves, le Diable rouge a vu débarquer à Paris l’un des meilleurs latéraux du monde. Et donc un sérieux concurrent pour une place de titulaire. « Déjà l’an passé avec Aurier, je m’attendais à ne jouer que 5 matches et j’en ai joué 35… Je suis optimiste, la saison est longue. Avec Dani, nous pouvons jouer ensemble, nous l’avons d’ailleurs fait lors du Trophée des Champions. C’est quelqu’un de plus variable. Il attaque comme un attaquant et défend comme un défenseur. »

Quant à Neymar, recruté pour 222 millions d’euros, « c’est quelqu’un de très positif, de très souriant, avec une grande joie de vivre », résume Meunier. « Il a apporté quelque chose au club à tous les niveaux, on a senti un vent de fraîcheur. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous