Accueil Société

Pourquoi les enfants courent moins vite qu’il y a 50 ans

De génération en génération, les capacités sportives ne cessent de baisser. À tel point qu’un enfant met une minute de plus au 800 mètres qu’il y a 50 ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

T u as vu le temps qu’il fait ?! Éteins cet écran et va jouer dehors ! »  : Tout enfant a déjà probablement entendu ce refrain sortir de la bouche d’un parent. Avec un impact plutôt limité car force est de constater que cela n’empêche pas les jeunes d’aujourd’hui d’être beaucoup plus sédentaires que leurs aînés.

Dans son édition de mardi, le journal Le Monde fait état de conclusions de chercheurs qui ont aggloméré les données de 177 études portant sur les capacités physiques d’enfants de 9 à 17 ans. En moyenne, un gamin met quatre minutes pour courir 800 mètres. En 1970, il n’en fallait pas plus de trois, une fois le chrono enclenché.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Malka Pierre, mercredi 30 août 2017, 11:09

    Le sujet est très important et c'est chouette que le Soir en parle. J'ai pu constater cela durant ma scolarité, surtout en ville, il y clairement deux catégories d'élèves au niveau du sport. Surtout, les inégalités sociales et culturelles se reproduisent très vite au cours de la scolarité. Il n'y a pas d'évolution. Par contre le style d'écriture ?! "Un gamin" ? Déjà c'est un terme péjoratif, rabaissant mais en plus il peut y avoir des "gamines". Quel est ce préjugé selon lequel ce sont les garçons qui doivent faire du sport ? On peut se défendre en disant que c'est un terme impersonnel mais le soir pourrait aussi se mettre à la page de la genrisation, on est quand même en 2017. "Péter la forme" ? Déjà on est pas sur un blog, de plus cela ne veut rien dire. Forme et condition physique sont deux notions différentes. Et un mile c'est 1,6km et non 1,8. Une agglomération d'étude c'est ce qu'on appelle une méta-etude ou une méta-analyse mais on vous pardonne, les journalistes et les études ça fait souvent pas bon ménage. (cf l'étude sur les "parents" où l'étude complète n'est pas publiée comme il devrait être d'usage de nos jours. Et les fameux "selon une étude..." ou l'on recopie l'abstract de l'étude qui est justement fait pour attirer l'œil des journalistes). Courage Le Soir+, on est bon sur les thèmes abordés, il manque encore un peu de professionnalisme, je suis toujours abonné c'est bon signe ;)

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs