Accueil Économie Mobilité

Grève du rail le 10 octobre: la CGSP uniquement… pour l’instant

Le syndicat n’a pas apprécié la sortie de Van Overtfeldt sur une éventuelle possibilité de privatiser la SNCB.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

L a sortie du ministre N-VA des Finances Johan Van Overtfeldt a un peu accéléré les choses  » explique Pierre Lejeune, le secrétaire national de la CGSP Cheminots. «  Avant les vacances, nous discutions des réactions à développer face au projet d’imposer un service minimum, à la SNCB mais aussi dans les autres services publics. L’annonce par le ministre de la volonté d’étudier la possibilité de revendre des participations de l’État dans les entreprises publiques, dont la SNCB, nous a confirmé dans la nécessité d’organiser un plan d’action global. Lundi, la CGSP, dans ses deux ailes linguistiques, a décidé de lancer des actions de mobilisation fin septembre et d’une journée d’action le 10 octobre. Mardi, la CGSP Cheminots a décidé que son action, pour ce 10 octobre, serait une grève générale du lundi 9 octobre à 22h au mardi 10 octobre à 22h.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Hector De Wil, mercredi 30 août 2017, 17:31

    J'ai été censuré et pourtant je disais la vérité en donnant le pourcentage de Flamands et Francophones à la direction des Chemin de fer en 1970 9 contre 2 mon beau père y était

  • Posté par Mathieu Colmant, mercredi 30 août 2017, 19:38

    Quel est le rapport ?

  • Posté par Mazzoleni Renato, mercredi 30 août 2017, 15:27

    tiens....une bonne grève....j'espère que TEC va suivre...STIB,...ecoles....la "noirme", quoi....

  • Posté par Petitjean Charles, mercredi 30 août 2017, 13:30

    Enfin, une réaction à la mesure de la guerre que la droite néo-libérale mène contre les services publics et les défavorisés de notre société ! Avec l'espoir que cette fois-ci les syndicats ne se contenteront plus de grands discours et de manifestations-Jupiler et contreront efficacement les valets du monde de la finance et des intérêts exclusivement privés au détriment des véritables créateurs de richesses, les travailleurs, tous les travailleurs en col blanc et en col ble

  • Posté par Mathieu Colmant, mercredi 30 août 2017, 12:29

    La grève est donc bien un outil de dernier recours pour la FGTB... Encore une preuve pour ceux qui en manquaient. Encore une preuve aussi que si le service minimum n'est pas possible, il faudra passer la SNCB en service essentiel, sur la même base que l'armée. Sont-ils donc si bornés qu'ils n'ont pas moyen d'expliquer autrement que travailler nuit à leur santé ?

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs