Charleroi: Uptalent, un zeste d’impro dans les formations commerciales

L’improvisation théâtrale permet entre autres de développer sa capacité d’adaptation. © D.R.
L’improvisation théâtrale permet entre autres de développer sa capacité d’adaptation. © D.R. - D.R.

Vous connaissez l’impro ? C’est une discipline de la scène qui consiste à créer des spectacles sans texte ni répétition. En live.

A Charleroi, Fabian Vervier d’Uptlalent - sa marque - en exploite les techniques pour former des équipes commerciales. Il est parti de sa propre expérience de l’entreprise pour développer le concept. « J’ai misé tout sur le pratique », raconte l’ancien cadre du secteur des télécoms et de la bureautique. « Exit les longs slide shows qui matraquent les cerveaux. J’ai ancré les modules dans l’action. Ici, on apprend à raconter une histoire, à construire des personnages, à maîtriser ses émotions, à développer son écoute, sa réactivité, sa capacité d’adaptation. » L’approche est souvent décalée. « Cela favorise le lâcher prise, l’audace : on s’exerce à mettre le langage de son corps en harmonie avec son propos. A être cohérent. On apprend à écouter les besoins de l’autre avant de vouloir lui imposer une solution. A travers des jeux de rôle et de simulation, on sort de sa zone de confort. »

Le produit répond aux attentes du marché. Pouvoirs publics, organismes bancaires, entreprises de service, opérateurs d’intérim, PME y ont goûté. Et ils en redemandent. Responsable du private banking de BNP Paribas pour la zone Hainaut Est (de Chimay à La Louvière), Peter Fradera a déjà organisé trois formations pour ses équipes. « Avec des plus-values à la clé », dit-il. « Ce sont des formations qui bougent. Elles bousculent les costumes cravates, les déconcertent parfois », témoigne le manager. Il ne s’agit pas d’entrer dans la peau d’un personnage comme au théâtre, avec des attitudes et des répliques connues à l’avance.

Modules à la carte

Chacun reste soi-même, apprend à trouver ses marques en éprouvant des sensations, en relevant des défis. Comme celui qui consiste à argumenter pour et contre l’adoption d’un animal de compagnie. « Un chat ou un chien ce serait trop facile, alors il s’agit d’un… moustique ! » sourit-il.

Networking, leadership, présentation en public, négociation, gestion de conflits constituent les ingrédients de base : les modules sont toujours à la carte en petits groupes, dans des durées pouvant aller jusqu’à deux ou trois semaines. L’expertise a convaincu le Forem. Uptalent est ainsi intervenu pour des cellules de reconversion : « Nous avons accompagné 120 travailleurs de Caterpillar lors de la première vague de restructuration, des ouvriers de Carsid après l’annonce de la fermeture, de Delhaize et de MacTac à Soignies », confirme Fabian Vervier. Chaque exercice est débriefé. Les participants sont acteurs. « Ils ne sortent pas que formés, mais souvent transformés. » Le formateur est directeur artistique de la ligue d’improvisation Improcarolo qu’il a fondée à Charleroi en 2003. Chaque année, l’asbl accueille des dizaines d’adultes et de jeunes pour des cours et des stages.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous