Accueil Économie Mobilité

Grève sur le rail du 10 octobre: le MR dénonce une grève politique

Le MR demande à la CGSP de renoncer à cette grève et de faire part au ministre de la Mobilité des revendications concrètes.

Temps de lecture: 2 min

Le groupe MR de la Chambre a dénoncé mercredi la grève qui touchera le rail le 10 octobre à l’initiative de la CGSP. Selon les libéraux, il s’agit d’une grève politique. «  Quelle raison concrète justifie cette grève, sinon un motif d’ordre général qui est l’opposition à la politique menée par le gouvernement fédéral ? On a l’impression que les vacances sont terminées et qu’il faut donc programmer une grève : c’est inadmissible », a déclaré le chef de groupe, David Clarinval.

Le MR demande à la CGSP de renoncer à cette grève. «  J’en appelle au sens des responsabilités du syndicat socialiste. S’il a des revendications concrètes, qu’il en fasse part au ministre de la Mobilité qui est très ouvert à la concertation. Ici, au contraire, il torpille un dialogue social qui était très productif. Si d’aventure il cherchait des arguments pour convaincre de la nécessité d’un service minimum, il vient d’en trouver un », a-t-il ajouté.

► Tout savoir sur la grève du 10 octobre

« Sabrer dans les services publics »

La grève annoncée s’inscrit dans une journée d’actions en vue de sauvegarder les services publics. D’après la CGSP Cheminots, depuis trois ans, le gouvernement de Charles Michel n’a cessé «  de sabrer dans les services publics » pour mener sa politique.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb