«La progression de Gibraltar est réelle mais lente», dit son sélectionneur

@Belga
@Belga

L’équipe nationale du petit territoire britannique n’a encore engrangé aucune unité dans ces qualifications pour la Coupe du Monde. Les hommes de Jeff Wood sont pourtant passés à côté de l’exploit en juin dernier. Ils tenaient encore en échec Chypre à trois minutes du terme de la rencontre (1-2).

Avec un average de 24 buts encaissés pour 3 goals inscrits, Gibraltar ne démontre pas dans les chiffres, les progrès affichés au gré de ses sorties internationales. « Le niveau de jeu de notre équipe monte de rencontre en rencontre mais cette progression est lente. On réalise de bonnes performances à mes yeux mais cela doit suivre un processus », explique Jeff Wood, le manager de cette sélection qui fut lors de sa carrière gardien en Angleterre, à Hong Kong, à Malte et en Finlande.

L’entraîneur gibraltarien sent ses troupes très motivées à l’idée d’affronter les Diables Rouges. « Mais ce processus que nous avons mis en place nécessite l’intégration de jeunes éléments de 18, 19 ans et ce n’est vraiment pas évident pour eux au vu du niveau international et de celui des Diables en particulier. Mais le groupe s’est bien préparé individuellement et collectivement pour cet affrontement », estime Jeff Wood qui rappelle que Gibraltar va, en quatre jours, affronter successivement la Belgique ce 31 août avant de recevoir le 3 septembre, à Faro, la Bosnie-Herzegovine qui brigue elle aussi une place qualificative pour la Coupe du Monde 2018 en Russie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous