Brexit: Theresa May assure qu’elle ne démissionnera pas

© EPA
© EPA

La Première ministre britannique, Theresa May, a assuré jeudi qu’elle compte rester à la tête du Parti conservateur jusqu’aux prochaines élections législatives prévues en 2022 pour couper court aux rumeurs sur une possible démission en 2019, date à laquelle le Royaume-Uni doit sortir de l’UE.

Il n’existe «absolument aucun fondement à ces informations», a déclaré Mme May à la télévision Sky News. Dans une autre interview accordée à la BBC, interrogée sur son intention de mener le Parti conservateur lors des prochaines législatives, elle a répondu: «Je suis ici sur le long terme».

Autorité affaiblie

«Et c’est crucial. Ce que moi et mon gouvernement voulons, ce n’est pas seulement tenir nos promesses sur le Brexit. Nous voulons offrir un avenir meilleur au Royaume-Uni», a-t-elle poursuivi lors d’une visite au Japon.

La dirigeante conservatrice a vu son autorité considérablement affaiblie après son revers aux élections législatives du 8 juin, où elle a perdu sa majorité absolue au Parlement, alors même qu’elle avait avancé d’un an le calendrier de ce scrutin en espérant en sortir confortée pour négocier la sortie de l’Union européenne.

Cet échec a mis à mal son leadership au sein de son parti et les appels à la démission se sont multipliés.

 
 
À la Une du Soir.be
  • 10897299-134
    Standard

    Au caractère, le Standard reste dans le coup

  • B9725354013Z.1_20201126081432_000+GS9H4I48L.1-0
    Société

    Comité de concertation: les thèmes qui seront abordés

  • Sophie Quoilin
    Société

    Les experts contre tout allégement du confinement

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous