Accueil Société Enseignement

Un changement acté dans l’allocation des bourses d’étude

Une disposition avait fait polémique, en 2016.

Temps de lecture: 1 min

Le Conseil des ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté «définitivement» l’arrêté modifiant la réforme des allocations d’études, a indiqué Jean-Claude Marcourt, ministre de l’Enseignement supérieur. Cette réforme, mise en place à la rentrée 2016, instituait notamment que l’ensemble des revenus du ménage de l’étudiant soient pris en compte pour décider d’octroyer une bourse d’études. Désormais, les revenus des frères et sœurs ou des colocataires notamment sont exonérés de cette globalisation.

Les allocations d’études seront ainsi «allouées en tenant compte des personnes qui contribuent à l’entretien du candidat» à une bourse, souligne le communiqué de M. Marcourt.

À lire aussi Les étudiants ne devront plus réussir pour obtenir une bourse

Et le seuil minimum des revenus ?

Le ministre prend également «acte des remarques relatives au seuil minimum de revenus». La réforme des bourses d’études considère qu’un ménage ne peut participer à l’entretien d’un étudiant avec moins de 496 euros par mois, étant donné que les revenus issus du travail, les allocations du CPAS, du chômage ou relatives aux personnes handicapées sont pris en compte.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une