L’Espagne était avertie d’un risque d’attentat à Barcelone

©EPA
©EPA

L’Espagne avait été avertie en mai qu’un attentat risquait de se produire sur les Ramblas de Barcelone, où une attaque le 17 août a fait 14 morts. L’alerte avait «  peu de crédibilité », ont reconnu jeudi les autorités catalanes en précisant que cette alerte ne venait pas des États-Unis, comme l’affirme le journal El Periodico de Cataluña. Le quotidien a publié la copie d’un message en anglais qu’il présente comme provenant du centre national anti-terroriste américain (NCTC), qui associe notamment la CIA et le FBI, et adressé aux forces de l’ordre espagnoles.

Ce n’est pas le texte original mais une transcription, a cependant admis le directeur du journal, Enric Hernandez, ce qui expliquerait plusieurs fautes d’orthographe et de typographie dans le document. «  Le document est un montage », a assuré de son côté le chargé de l’Intérieur du gouvernement régional catalan Joaquim Forn. «  L’avertissement quant à un possible attentat l’été dans des lieux tels que les Ramblas nous est parvenu d’autres sources », a-t-il ajouté. Il n’y aurait en outre «  absolument aucun lien entre cette information et les attentats du 17 » août, a-t-il ajouté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous