Plusieurs attentats planifiés pour le 1er septembre déjoués à Moscou

Photo d’illustration ©AFP
Photo d’illustration ©AFP

Les services secrets russes ont annoncé jeudi l’arrestation de deux membres présumés du groupe terroriste Etat islamique qui se préparaient à perpétrer des attaques suicide et à la hache vendredi à Moscou lors de la rentrée scolaire. Selon un communiqué, les deux hommes, «  originaires d’Asie centrale », ont été arrêtés alors qu’ils planifiaient «  des actes terroristes dans des lieux très fréquentés le 1er septembre ». L’un devait poignarder des civils, l’autre devait être un « kamikaze ».

Les chaînes de télévision ont montré des images fournies par les autorités dans lesquelles un homme dit au FSB être venu «  faire le djihad » et «  se faire exploser selon les ordres de l’Etat islamique ». Les images montrent également une hache destinée à frapper des civils et une boîte Tupperware reliée à un téléphone.

Le drame de Beslan

C’est aussi une date marquée au fer rouge en raison du drame de Beslan. Le 1er septembre 2004, un commando islamiste, composé de Tchétchènes et d’Ingouches, avait fait irruption dans une école d’Ossétie du nord et y avait pris en otages 1.200 personnes. Cinquante-deux heures durant, parents et enfants avaient vécu un calvaire, privés d’eau, les tentatives de négociations entre les autorités et les preneurs d’otages ne donnant que de maigres résultats. A la fin de l’opération, trois jours plus tard, plus de 330 civils avaient été tués, dont 186 enfants.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous